Nous rejoindre
Okinawa

Géographie

Les températures atteignent des records au Japon

Ce lundi, les températures ont atteint 41,1°C dans le centre du Japon. Elles correspondent à la température la plus élevée jamais enregistrée dans le pays en 2018. La canicule poursuit son expansion à travers le pays, provoquant des décès et des hospitalisations.

Coup de chaud

Dans la ville de Hamamatsu, les températures ont atteint 41,1°C après avoir enregistré 40,9°C dimanche après-midi. Toujours selon l’agence météorologique, il s’agit de la première fois que la température atteint 40 C ou plus lors de journées consécutives au Japon. La météorologie japonaise a recommandé au public de prendre des mesures préventives contre les maladies liées à la chaleur, dans la mesure où la chaleur torride risque de persister pendant un certain temps. Il est possible que le mercure atteigne 38°C mardi dans de nombreuses régions du Japon.

Dans la province de Shinshiro, dans la préfecture d’Aichi, les températures ont atteint 38°C lundi, tandis que le mercure a dépassé 37°C dans les préfectures de Kochi, Miyazaki et Wakayama, selon l’agence. La semaine dernière, les villes d’Isesaki et de Kiryu, dans la préfecture de Gunma, ont enregistré des températures de 40,5°C. Dans d’autres régions du Japon, le mercure a également éclipsé les 39 C de dimanche.

Selon l’Agence de gestion des incendies et des catastrophes, 10 personnes sont mortes mercredi dernier et 6 664 ont été transportées d’urgence à l’hôpital dans la semaine du 9 août en raison d’un coup de chaleur ou d’un épuisement dû à la chaleur.

Rappel de l’épisode 2019

En 2019, 57 personnes sont mortes et plus de 18 000 ont été transportées à l’hôpital en l’espace d’une semaine alors que le Japon était aux prises avec une puissante vague de chaleur. La moitié des personnes hospitalisées étaient âgées de 65 ans et plus, selon le rapport. Le plus souvent, ce sont les très vieux et les très jeunes qui souffrent le plus des températures extrêmes.

En savoir plus :   Coronavirus : le Japon fait face à une pénurie de thermomètres médicaux

L’épuisement par la chaleur et sa version plus mortelle, le coup de chaleur, sont simplement les changements physiologiques qui se produisent lorsqu’une personne a une température corporelle extrêmement élevée. Il y a beaucoup de mécanismes que l’homme a développés pour empêcher une surchauffe dangereuse – la transpiration et d’autres changements internes comme l’augmentation du rythme cardiaque et le transfert de sang des organes à la peau peuvent généralement maintenir le corps à une température sûre – mais il y a une limite à ce que le corps peut supporter. Lorsque la température extérieure devient trop intense ou que l’humidité élevée empêche la sueur de s’évaporer et d’extraire la chaleur de la peau, la température interne du corps commence à augmenter. Lorsque cela se produit, les vaisseaux sanguins se dilatent pour tenter d’évacuer davantage de chaleur, entraînant une baisse de la pression sanguine qui conduit aux premiers symptômes de stress thermique : étourdissements et nausées.