Nous rejoindre

ARTICLE

Les étrangers vivant au Japon peuvent toucher la prime de 100 000 ¥

Japon Yens

À travers le monde entier, le mot d’ordre est le même : restez chez vous, restez confiné. Le Japon ne fait pas exception, en demandant à ses citoyens d’éviter de sortir, bien qu’aucune amende ne soit prévue en cas d’infraction. Pour aider à alléger le fardeau des personnes en situation précaire, le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé une prime de 100 000 ¥ dans le cadre de son plan de relance. Il s’agit d’un paiement unique, en espèces. Et il n’est pas limité aux Japonais.

Les résidents étrangers au Japon sont éligibles

Initialement, le gouvernement japonais voulait offrir 300 000 ¥ à chacun des ménages en situation très précaire. L’idée était noble, mais vraisemblablement trop difficile à mettre en place, et certainement trop coûteuse pour les finances de l’État. Comme alternative, Shinzo Abe a proposé 100 000 ¥ (859 €). Vous devez être « éligible » et en faire la demande, bien entendu. À travers les diffusions dans la presse, le gouvernement a joué sur l’incertitude et le flou.

Le terme de « citoyen » était employé à la place du terme « résident ». Ainsi, beaucoup pensaient que les étrangers vivants au Japon ne recevraient pas le paiement. Dernièrement, dans des documents officiels, il a été précisé que les ressortissants non japonais pouvaient effectivement postuler à cette prime de 100 000 ¥. Pour cela, il suffit d’être enregistré comme résident au Japon à la date du 27 avril. Cela signifie que vous devez être présent au Japon depuis plus de trois mois. En définitive, 127 millions de personnes peuvent postuler pour recevoir ce virement bancaire, y compris les sans-domicile-fixe. Ces derniers devront néanmoins prendre contact physiquement avec leur administration locale.

En savoir plus :   Pour le président de Renault-Nissan, « l’alliance n’est pas morte »
Japon Ville

Comment postuler ?

Pour cela, vous devez posséder une carte de séjour valide. À noter qu’il n’y a aucune restriction en fonction du revenu, ou de la durée de votre résidence au Japon. Il est impératif d’envoyer une candidature. Pour vous inscrire, vous devez prendre contact avec votre administration municipale locale. Malheureusement, nous n’avons aucune information quant à un éventuel moyen de postuler dans la langue anglaise. Un formulaire de demande de subvention sera ensuite adressé à chaque ménage par voie postale. Il vous faudra simplement remplir les informations requises, y compris les détails de votre compte bancaire, et retourner le courrier. Effectivement, si le Japon parle « d’espèce » il s’agira essentiellement d’un virement bancaire.

Si vous êtes une famille, c’est le chef de cette dernière qui sera chargé de postuler pour l’ensemble des membres. Il n’y aura donc qu’une seule candidature par ménage. L’argent sera viré sur son compte bancaire.

À l’heure actuelle, les autorités japonaises réfléchissent sur un moyen de postuler directement en ligne. Mais pour le moment, la solution décrite ci-dessus est la seule. Pour les personnes qui ne possèdent pas de compte bancaire, le gouvernement envisage également des envois de billets par la poste. Mais comme cette mesure n’en est qu’à ses balbutiements, les détails n’ont pas encore été publiés. Pour les personnes qui souhaitent refuser le virement en espèces, elles doivent impérativement l’indiquer sur leur formulaire.

Japon Yens

Quand est-ce que cette mesure débute ?

Officiellement, la mesure débute à partir du 27 avril prochain. Cependant, il est précisé que chaque municipalité peut décider quand commencer à accepter les candidatures. Pour traiter ces dernières, une période de trois mois est indiquée. Enfin, les municipalités ont également le pouvoir de décider quand elles voudront payer les résidents. Le ministère de l’Intérieur a indiqué que les virements seront effectués dès le mois prochain, pour certains.

En savoir plus :   Des écoles au Japon reprennent les cours après les fermetures dues au coronavirus

Source