Nous rejoindre

ARTICLE

L’empereur japonais fait don de 100 millions de yens à des associations

Le couple impérial
Source image : YouTube

À travers ce don, l’empereur espère appuyer les démarches destinées à éradiquer la pauvreté infantile ainsi que les associations humanitaires qui aident les victimes de catastrophes naturelles. Mais cela servira aussi à lutter contre les effets engendrés par la pandémie de coronavirus.

Le début de la nouvelle ère Reiwa de l’histoire du Japon est bien entamé. Bien que celle-ci ait commencé en trombe avec des dizaines de célébrations, les catastrophes se sont succédées. Le coronavirus est devenu une pandémie mondiale, qui menace désormais le Japon. Le pays du soleil levant, relativement bien épargné jusqu’alors par cette épidémie, est désormais frappé de plein fouet, malgré l’hygiène exemplaire des habitants de l’archipel. Tokyo enregistre chaque jour un nouveau record du nombre de contaminations, et l’état d’urgence a été décrété depuis la semaine dernière. Le futur proche est sombre, et l’empereur Naruhito semble vouloir ajouter sa pierre à l’édifice.

Alors que le moral des Japonais est de plus en plus bas, Naruhito émerge à travers une donation de grande ampleur. Le don est effectué à partir des « réserves de trésorerie » privées de Sa Majesté. L’argent sera utilisé pour des projets liés aux questions de pauvreté des enfants et des projets liés à l’aide aux victimes de la catastrophe. Pour information, 100 millions de yens, c’est 842 900 euros.

Le 6 avril, l’Agence de la maison impériale a annoncé que Sa Majesté l’Empereur avait fait don de 50 000 000 de yens pour deux organisations qui assurent des services de soutien à la population : la Fondation pour le soutien de l’avenir des enfants (Kodomo no Mirai Ouen Kiki), créée par le gouvernement, et l’organisation à but non lucratif Japan Voluntary Organizations Active in Disaster (JVOAD). Lorsque son fils est monté sur le trône, l’empereur émérite Akihito a aussi versé un don du même montant à des organisations similaires. Un total de 100 millions de yens avait été donné à deux organisations, l’une pour la protection de l’enfance et l’autre pour le soutien aux handicapés.

Kenji Ikeda, chef adjoint de l’Agence de la maison impériale, a déclaré lors d’une conférence de presse tenue régulièrement le 6 avril : “Leurs Majestés l’Empereur et l’Impératrice espèrent que le public comprendra mieux le problème de la pauvreté des enfants et le rôle que les bénévoles ont joué dans le soutien aux victimes de la crise, qui s’est accentuée depuis les nombreuses catastrophes survenues pendant l’ère Heisei.”

Ces dons sont probablement destinés à aider également à lutter contre le coronavirus. La fermeture d’entreprises et de commerces a entraîné des pertes d’emplois et des banqueroutes, ce qui risque de déboucher sur une aggravation du problème de la pauvreté, y compris de la pauvreté infantile, dans un avenir proche.

Facebook

Plus dans ARTICLE