Le passeport vaccinal japonais est désormais homologué dans cinq pays (mais pas la France)

Discuté depuis plusieurs semaines déjà, le passeport vaccinal japonais prend forme. On apprend aujourd’hui que les personnes nipponnes ayant reçu leurs deux doses de vaccin pourront être exemptées de procédures d’entrée et de quarantaine dans cinq pays européens. Pour l’instant, la France n’est pas concernée.

Les cinq premiers d’une longue liste

En pourparlers depuis quelques semaines avec une multitude de pays, le Japon cherche à établir des relations stables pour faire homologuer son passeport sanitaire. C’est désormais chose faite avec l’Autriche, la Bulgarie, l’Italie, la Turquie ainsi que la Pologne. À cela on peut rajouter l’Estonie, car le pays n’exige pas que les voyageurs s’isolent à l’entrée du territoire.

Pour résumer, les personnes japonaises disposant d’un certificat de vaccination complète ne devront pas se mettre en quarantaine ou présenter des tests PCR négatifs pour voyager dans ces pays. Avec beaucoup moins de contraintes, c’est la garantie que le tourisme reparte.

Depuis le Japon, il est également possible de se rendre en Corée du Sud sans passer par la case quarantaine de 14 jours si l’on bénéficie d’une preuve de vaccination. Toutefois, il faut impérativement disposer d’une raison professionnelle, universitaire ou humanitaire. Le tourisme reste pour le moment écarté.

Dans les prochaines semaines, le Japon veut rapidement faire grossir cette liste à plus de 30 pays. On imagine facilement que les négociations avec la France et d’autres pays majeurs comme l’Allemagne se sont compliquées, car ces derniers souhaitent une réciprocité dans les allégements de restrictions. En clair, si les voyageurs japonais peuvent se rendre en France sans contrainte (à condition d’avoir un passe sanitaire), il faut que les voyageurs français puissent faire la même chose dans l’autre sens. Pour le moment, ce n’est toujours pas garanti.

Le Japon reste réfractaire

On sait notamment de source sûre que certains pays ont demandé la réciprocité et la reconnaissance des passeports sanitaires nationaux. C’est spécifiquement le cas de Singapour et Israël. Le Japon ne reconnait que son propre sanitaire, pour l’instant. Une décision curieuse lorsque l’on sait que les mêmes vaccins (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) sont utilisés au Japon et en Europe.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le Japon continue d’exiger que les voyageurs, y compris les rapatriés, soient automatiquement mis en quarantaine pendant deux semaines. Cela est valable même si ces personnes ont été complètement vaccinées.

Source : JapanTimes

Aidez-nous en partageant l’article !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Pourquoi ne pas laisser un petit commentaire ? :)x
()
x