Le pachinko : entre tradition et évolution digitale

Le pachinko est lun des jeux les plus apprecies au Japon
Le pachinko est l’un des jeux les plus appréciés au Japon

Si la législation du Japon évolue en matière de jeux d’argent et de casino, il y a bien un loisir dans ces domaines qui est présent et populaire depuis des dizaines d’années sur l’archipel. Il s’agit du célèbre pachinko, sorte de mix entre un flipper et une machine à sous. Le but de ce jeu est assez simple, vous devez tout simplement envoyer des billes de métal dans un trou spécifique en bas d’un tableau horizontal. C’est à l’aide de boutons assez proches de ce qu’on peut trouver sur les bornes d’arcades que vous allez pouvoir guider ces billes.

Mais à la différence des jeux vidéo, la récompense n’est pas une simple victoire ou un classement, mais un vraie cadeau. Après une ou plusieurs parties, vous pourrez échanger l’ensemble des billes récoltées contre de l’argent, des gadgets et même des biens de consommation courant comme des produits alimentaires.

L’impact culturel de ce jeu est immense quand on sait que près d’un quart de la population s’adonne régulièrement à la pratique du pachinko. De nombreuses œuvres audiovisuelles ou littéraires en font leur sujet principal comme notamment le dernier roman de Min Jin Lee qui a d’ailleurs bénéficié d’une adaptation sur petit écran.

Des milliers de salles de pachinko dans tout l’archipel

Le pachinko possède une très longue histoire depuis sa création à Osaka au début du 20ème siècle jusqu’à son boom durant les années 1980. Si le nombre de joueurs n’a cessé de décroitre depuis quelque temps (on estime le tournant vers 2006), il existe malgré tout un nombre incroyable de pachinko à travers le pays du soleil levant.

Et ces machines sont bien évidemment entreposées dans des salles spécifiques qui s’élèvent à plus de 10 000 ! Celles-ci possèdent une atmosphère que vous ne trouverez nulle part ailleurs, entre le bruit assourdissant que font les billes mais également ces musiques qui vous tapent sur le crâne. Tout un folklore !

Encore plus fort, c’est le poids du pachinko sur l’économie japonaise. Selon différentes études, il s’agirait du troisième secteur le plus puissant dans le secteur des loisirs, derrière la restauration et le tourisme.

Le pachinko face à ses concurrents digitaux

Pachinko 1
Photo par Nicholas Doherty, CC0

Les salles d’arcade ne sont pas vraiment un concurrent frontal.

L’un des points forts du pachinko a toujours été de pouvoir s’adresser à tous types de générations. Pendant des années, les salles d’arcade dédiées au jeu vidéo n’ont donc pas été un concurrent frontal et ce flipper japonais ne subissant donc pas vraiment de pertes face à ses potentiels rivaux.

Mais depuis l’avènement du web au début du 21ᵉ siècle, les salles en physique qui possèdent un nombre important de machines de pachinko font face à une concurrence digitale féroce. On parle notamment des sites de jeux en ligne ou les casinos sur le web comme Wildz qui tirent leur épingle du jeu et dynamisent un secteur un peu old school.

Ces nouveaux acteurs peuvent aussi remplir les envies d’autres pratiques des Japonais qui étaient souvent contraintes par les lois strictes en matière de jeu, et qui se rabattaient donc sur le pachinko à défaut d’avoir un vrai choix.

Afin de s’adapter à cette évolution propulsée par le web, de nombreux acteurs ont décidé de digitaliser le pachinko.

Comment ? En proposant des jeux vidéo basés sur les mêmes principes afin de séduire ceux qui préfèrent rester chez eux mais également pour toucher les populations plus jeunes qui fuient de plus en plus les salles en physique. Mais est-ce que cela ralentira la chute progressive de ce loisir ? On est tenté de répondre par la négative, car le pachinko c’est une ambiance, un son (souvent insupportable pour les occidentaux) et surtout un toucher si particulier.

Aide FuransuJapon en partageant cet article :
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x