Le nombre d’enfants qui se suicident au Japon n’a jamais été aussi élevé

Voilà un triste record dont on se serait bien passé. Ce mercredi, le ministère japonais de l’Éducation nationale a révélé les résultats de sa dernière enquête sur les écoliers. Le constat est catastrophique, avec un nombre record d’écoliers qui se sont suicidés, mais également un record concernant l’abandon de l’école primaire et secondaire par les jeunes élèves.

Le suicide des mineurs passe un nouveau cap

Commençons par balayer une idée reçue : le taux de suicide au Japon n’est pas si élevé que cela. Si l’on s’intéresse à la liste de l’Organisation mondiale de la santé, datant de 2016, le Japon se situe à la 14e position avec une moyenne de 18,5 suicides pour 100 000 habitants par an. Ce n’est donc pas si loin de la France, 17e, avec 17,7 morts volontaires pour 100 000 habitants par an.

Les premières places sont occupées par l’Ukraine avec 31,9 suicides pour 100 000 habitants, la Russie avec 31 suicides pour 100 000 habitants, le Guyana avec 29,2 suicides pour 100 000 habitants et enfin la Corée du Sud, avec 26,9 suicides pour 100 000 habitants.

Tendances des suicides de 1960 à 2007 au Japon, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande, en Norvège, en Suède, en Suisse et aux États-Unis
Tendances des suicides de 1960 à 2007 au Japon, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande, en Norvège, en Suède, en Suisse et aux États-Unis

 

Avec la pandémie de coronavirus et les nombreuses restrictions liées, les nombres de suicides sont en augmentation dans presque tous les pays. Cela s’est en particulier vérifié en 2020.

La particularité du Japon vis-à-vis du suicide concerne malheureusement les écoliers. Précisons que les écoliers désignent les personnes mineures. Cette statistique grimpe sans cesse depuis 2010. Le taux est de plus en plus haut, si bien qu’il s’agit de la première cause de mortalité pour cette tranche d’âge. Et en 2020, pour la première fois, il y a eu plus de 400 suicides d’écoliers.

Plus précisément, 415 enfants se sont donné la mort, soit une centaine de plus que l’année 2019. Si l’on creuse un peu dans le rapport, on constate que 7 élèves étaient à l’école primaire, 103 au collège 305 au lycée.

L’abandon scolaire, également en hausse

La situation est critique dans les écoles, puisque le nombre d’élèves du primaire ainsi que du premier cycle du secondaire absent pendant 30 jours au plus était de 196 127 en 2020. Là encore, on constate une augmentation de 15 000 de plus par rapport aux chiffres de l’année précédente. C’est un record, qu’il faut bien évidemment mesurer en tenant compte de la pandémie de coronavirus.

Plus préoccupant encore, le taux d’enfants absents continue sa triste progression. C’est simple, depuis 10 ans, il a triplé pour atteindre 1/100. Un total de 30 287 élèves du primaire, du premier cycle du secondaire ainsi que du deuxième cycle du secondaire ont été absent pendant 30 jours au plus. Parmi les principales explications relevées, la pandémie de coronavirus a été largement citée. Si cela se vérifie, on devrait avoir un phénomène de bascule pour l’année 2021 avec un retour à la normale.

Selon Eguchi Arichika, chef de la division des affaires étudiantes ministère japonais, la pandémie a eu un impact énorme sur le comportement des enfants puisque c’est tout l’environnement scolaire et domestique qui a été bouleversé. Le progressif et retour à la normale de l’année 2021 nous montrera, l’année prochaine, si oui ou non il y a une baisse de ces statistiques inquiétantes.

Source : NHK

Aidez-nous en partageant l’article !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Autres articles

0
Pourquoi ne pas laisser un petit commentaire ? :)x
()
x