ARTICLE

Le marché de l'animation japonaise bat un record pour la cinquième année consécutive

Selon le rapport annuel de l’Association des animations japonaises (AJA), les revenus ont progressé d’un peu moins de 10 %, dépassant la barre des 2 000 milliards d’euros pour la première fois de son histoire, marquant le point culminant de sept années consécutives de croissance consécutive pour le secteur…

Selon le rapport annuel de l’Association des animations japonaises (AJA), les revenus ont progressé d’un peu moins de 10 %, dépassant la barre des 2 000 milliards d’euros pour la première fois de son histoire, marquant le point culminant de sept années consécutives de croissance consécutive pour le secteur.

Une forte progression à l’international

Le marché des dessins animés est évalué à 2,1527 milliards de yens (environ 19 milliards de dollars américains) en 2017, soit une augmentation de 8,1 % par rapport à l’année dernière. Le secteur a en effet connu une croissance au cours des huit dernières années et a atteint un sommet sans précédent pour la cinquième année consécutive stimulée par le succès de « Your Name« , le film d’animation phare de l’année 2017.
Le marché d’outre-mer en particulier a connu une croissance forte au cours des dernières années, tandis que le marché intérieur japonais souffre d’une baisse. Cette année, le marché d’outre-mer a progressé de 29,6 % par rapport à l’année dernière et le marché intérieur a connu une baisse de 5,5 %. Le graphique ci-dessous montre le marché intérieur avec la ligne continue et le marché étranger avec la ligne en pointillés.animemarket1.jpg
Les recettes totales provenant des ventes à l’étranger comprennent les droits de diffusion, les ventes au guichet, les ventes de DVD / Blu-ray et le marchanding. Les autres domaines qui ont connu une augmentation en 2017 sont les événements en direct, avec une croissance de 29,6 %, et le streaming, avec une croissance de 10 %.
Le secteur des animes fonctionne donc actuellement à plein régime, avec de nombreux studios aux carnets de commandes complets jusqu’en 2020. La pénurie générale de jeunes travailleurs au Japon, due au vieillissement de sa population, est influencée par les bas salaires des animateurs débutants, ce qui laisse peu de place à la croissance.
Pour information, l’AJA publie des rapports annuels depuis 2009, alors que l’industrie du film d’animation était en déclin.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les plus partagés