Partagez cet article

Dernière modification le

Le gouvernement japonais commencera à percevoir une taxe de départ, et dès ce lundi. C’est conformément à la législation promulguée par la Diète en avril dernier. 

En pratique, tous les voyageurs quittant le Japon par avion ou par bateau doivent payer 1 000 yens chacun. Les enfants de moins de 2 ans et les passagers en transit seront – en revanche – exemptés.

La  «taxe Sayonara» pour les départs s’appliquera aussi bien aux étrangers qu’aux voyageurs japonais et sera incorporée dans les frais de billet perçus par les compagnies aériennes similaires aux taxes et frais existants.

Cette taxe s’appliquera uniquement aux billets nouvellement émis et sera ajoutée électroniquement à tous les autres suppléments afin que le passager ne remarque rien, sauf que le billet sera légèrement plus cher…

Où ira l’argent ?

Les recettes provenant de la nouvelle taxe seront notamment affectées à l’amélioration des infrastructures et des services afin de faire face à l’augmentation prévue du nombre de visiteurs au Japon pendant et après les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020 et au-delà.

Le gouvernement prévoit ainsi que quelque 40 millions de touristes iront au Japon chaque année d’ici à 2020. Le ministère des Transports estime que le prélèvement rapportera environ 6 milliards de yens entre janvier et mars prochain, avec notamment une partie de l’argent qui sera affectée à la reconnaissance faciale.


Partagez cet article

Laisser un commentaire