Nous rejoindre

ARTICLE

Le Japon envisage de lever l’état d’urgence dans certaines préfectures

Japon parapluie

Yasutoshi Nishimura, le ministre japonais de l’Économie, a indiqué dimanche que le gouvernement envisageait de lever l’état d’urgence dans « plusieurs des 34 préfectures ». Ces dernières ne figurent pas au rang des plus durement touchées par la pandémie de coronavirus. L’état d’urgence serait ainsi levé avant le 31 mai.

« La levée de l’état d’urgence dans certaines des 34 préfectures qui ne font pas l’objet de mesures de précaution spécifiques sera probablement bientôt une réalité, car de nombreuses préfectures n’ont pas connu de nouvelles contaminations ces derniers temps », a déclaré M. Nishimura lors d’un débat sur la chaîne publique NHK. En effet, 17 d’entre elles n’ont pas observé de nouvelles contaminations au cours de la semaine passée.

D’après le ministre, les premières levées interviendraient aux alentours du 14 mai. Le gouvernement envisagera de lever la déclaration en fonction du nombre de cas atteints, de la disponibilité des soins médicaux et d’autres facteurs, a-t-il ajouté. Il a ajouté que l’état d’urgence pourrait également être suspendu dans les 13 préfectures « d’alerte spéciale », dont Tokyo et Osaka, en fonction des circonstances.

On apprend également, par le biais d’une enquête, que la plupart des Japonais restent largement défavorables au gouvernement et à sa manière de gérer la crise sanitaire. Plus de la moitié du public japonais est mécontent de la réponse du gouvernement à l’épidémie de coronavirus, selon un sondage de Kyodo News publié dimanche. Tandis que 57,5 % ont exprimé leur mécontentement quant aux mesures prises jusqu’à présent par le gouvernement du Premier ministre Shinzo Abe, 34,1 % les ont approuvées, selon l’enquête téléphonique menée pendant trois jours à partir de vendredi. Comme l’activité économique est au point mort dans tout le pays à cause de la pandémie, 84,4 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles ne se sentaient pas en sécurité dans leur vie.

En savoir plus :   Rivalité Japon et Corée du Sud : pourquoi ne peuvent-ils pas s'entendre ?

Le taux d’approbation du cabinet d’Abe s’élève à 41,7 %, ce qui représente tout de même une légère hausse de 1,3 point par rapport à l’enquête précédente de la mi-avril, avec 43 % de désapprobation. À la date de dimanche, environ 15 777 cas d’infection par le coronavirus et 624 décès ont été confirmés dans le pays.