Partagez cet article
  • 9
    Partages

Dernière modification le

Kyoto apparait aujourd’hui comme une destination privilégiée pour de multiples touristes. Et pour cause, nous ne pouvons que vous recommander de visiter cette magnifique ville aux allures d’un Japon bien plus ancien que dans les autres villes. Bref, dans les faits, c’est un must-see pour un voyage au Japon. Mais ce n’est pas sans conséquence pour les habitants locaux.

Kyoto, capitale politique du pays

Si Tokyo est logiquement le pôle financier du pays, il faut savoir que Kyoto concentre une grande majorité de la politique intérieure japonaise. Cela s’explique par divers facteurs, la majorité étant historique.

Mais dans le cœur des Japonais, Kyoto est une ville qui brille de par ses traditions culturelles et ses infrastructures. Que ce soit temples, sanctuaires et jardins, le tout entre dans le fantasme du Japonais sur sa propre histoire nationale. Il faut comprendre par là que, bien que ces mêmes monuments soient quasiment tous des reproductions contemporaines d’œuvres de jadis, le Japonais les considère comme des antiquités. Il connait bien sur la véritable datation de ces structures, mais dans un pays où les tremblements de terre et climats irréguliers font régulièrement des ravages, comprenez qu’il est difficile de conserver un patrimoine ancien.

En bref, Kyoto demeure le centre du “Japon ancien”. C’est d’ailleurs l’aspect qui charme le plus les étrangers, qui peuvent s’orienter vers une ville beaucoup plus portée vers le monde d’hier qu’une Tokyo ambassadrice de modernité en tout genre.

2 - De plus en plus de Japonais évitent Kyoto... car le nombre de touristes étrangers explose

Les voyageurs japonais décident de bouder ce centre touristiques

C’est une récente étude de l’Association du tourisme de la ville de Kyoto, lié à une autre du Bureau de la Convention de Kyoto qui a révélé un chiffre assez marquant. En décembre 2018, le nombre de Japonais séjournant dans des hôtels de la ville a diminué de 12.2 % par rapport au même mois en 2017. Ces statistiques sont très sérieuses étant donné la place vitale qu’occupe le tourisme dans l’ADN de la ville.

Cette baisse de plus de 10 % se retrouve également dans les mois entourant décembre, et n’est pas un cas isolé. Alors comment comprendre une telle décrue dans les chiffres d’une saison d’Automne pourtant synonyme de tourisme à outrance ?

Selon les hôteliers, il s’agit de la foule. Ce serait un facteur déterminant dans le choix des Japonais, qui chercheraient donc à l’éviter, quitte à se priver d’une des plus belles destinations nationales. Dans le même temps, Kyoto bat des records d’affluence étrangère et enregistre sans cesse des nouvelles arrivées. L’étude évoque une augmentation de 5.3 % du nombre de clients étrangers, portant le chiffre annuel à 1,2 million de visiteurs…

1 - De plus en plus de Japonais évitent Kyoto... car le nombre de touristes étrangers explose

Si les chaines hôtelières et l’administration de Kyoto ne se plaignent clairement pas de l’explosion touristique de ces dernières années, plusieurs cadres ont décidé de s’exprimer à ce sujet. Le regret de ne pas voir autant de Japonais qu’avant se fait ressentir, et tout le monde aimerait avoir un nombre équilibré de visiteurs étrangers et japonais au sein de la ville.


Partagez cet article
  • 9
    Partages
  • 9
    Partages