Le Kanji de l’année 2021 est Kin (Or), et ce n’est pas une surprise

Chaque fin d’année au Japon, on retient un kanji qui symbolise l’année qui se termine. En 2021, il n’y avait que très peu de suspense, tant le kanji Kin, signifiant Or, était attendu. On vous explique pourquoi.

Comment se déroule cette sélection ?

Il est important de rappeler que le kanji de l’année (ou 今年の漢字 en japonais) est sélectionné à la suite d’un sondage. Ce dernier est organisé depuis 1995 par l’association The Japan Kanji Aptitude Testing Foundation.

Lorsqu’un kanji est sélectionné, une cérémonie se déroule au temple Kiyomizu-dera à Kyoto le 12 décembre. Cela tombe bien, puisque le 12 décembre est considéré comme la Journée des kanjis (漢字の日).

En 2021, c’est donc le kanji Kin (金) qui a été retenu et sacré kanji de l’année. Notons que cet idéogramme avait également été retenu en 2000, en 2012 et en 2016.

Chaque année, il y a des raisons qui expliquent une nomination. Par exemple, en 2020, c’est le kanji mitsu (密), désignant étroit, dense, proche, intime, qui a été retenu. On avait alors retenu ce kanji en raison de la pandémie de coronavirus. Le gouvernement japonais n’arrêtait pas de rabâcher sur les chaines de télévision et sur les radios la règle des mittsu no mitsu.

Cette dernière était un rappel mnémotechnique pour éviter les mippei (les espaces clos), les misshu (les lieux bondés) et les missetsu (les contacts rapprochés). Bref, une idée proche des gestes barrières !

Pourquoi l'or et pas un autre kanji ?

En 2021, c’est donc l’or qui a été retenu. Plusieurs raisons expliquent ce choix :

Premièrement, 2021 est l’année des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020. En plus de se dérouler au Japon, cette année fut exceptionnelle d’un point de vue récompenses : le nombre de médailles d’or a été tout simplement battu !

La deuxième raison, ce sont les multiples subventions qui ont été versées pour lutter contre les conséquences de la pandémie mondiale. Que ce soit les entreprises ou les ménages, de nombreuses aides ont été allouées tout au long de l’année.

Troisième et dernière raison de ce choix : l’arrivée au Japon d’une toute nouvelle pièce de 500 yens. Si les différences visuelles sont assez relatives (une composition avec plus de nickel et moins de zinc et une nouvelle bordure), c’est un évènement dans la finance.

piece-500-yen-japon-1
Pièce de 500 yen (2000-2021)
piece-500-yen-japon-2
Pièce de 500 yen (2021)

La liste des kanjis de l'année

  • 1995 : shin (震) – tremblement
  • 1996 : shoku (食) – nourriture, manger
  • 1997 : to (倒) – tomber, s’écrouler
  • 1998 : doku (毒) – poison
  • 1999 : sue (末) – fin
  • 2000 : kin (金) – or
  • 2001 : sen (戦) – guerre, bataille
  • 2002 : ki (帰) – retour
  • 2003 : tora (虎) – tigre
  • 2004 : sai (災) – désastre
  • 2005 : ai (愛) – amour
  • 2006 : inochi (命) – vie
  • 2007 : nise (偽) – faux, intimidation, contrefaçon
  • 2008 : hen (変) – change
  • 2009 : shin (新) – nouveau
  • 2010 : sho (暑) – canicule
  • 2011 : kizuna (絆) – liens
  • 2012 : kin (金) – or
  • 2013 : rin (輪) – anneau, cercle
  • 2014 : zei (税) – taxe
  • 2015 : an (安) – sécurité, sûreté
  • 2016 : kin (金) – or
  • 2017 : kita (北) – nord
  • 2018 : sai (災) – désastre
  • 2019 : rei (令) – beau, ordre
  • 2020 : mitsu (密) – étroit, dense, proche, intime
  • 2021 : kin (金) – or

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Derniers articles