ARTICLE

JO 2020 : Le virus qui se propage en Chine pourrait toucher le Japon au pire moment

Virus Japon Chine
Source image : Pixabay

Ces derniers jours, plusieurs dizaines de personnes ont été touchées. Le nouveau virus, qui fait l’objet de multiples études, serait apparenté au SRAS. En Chine, les scientifiques estiment que la contamination serait beaucoup plus répandue que prévu. Dans le pays voisin, au Japon, l’inquiétude grandit à l’orée des JO de 2020.

Le virus, menace grandissante pour le tourisme au Japon

La prochaine échéance olympique revêt un intérêt historique pour le Japon. Pour une poignée de semaines, le Japon sera sous les projecteurs du monde entier. L’image renvoyée sera particulièrement importante. En ce sens, il est logique que les autorités nippones s’inquiètent grandement de la propagation de l’épidémie en Asie. Chaque semaine, la Chine fait situation de nouveaux cas du mystérieux virus, qui est apparu à Wuhan.

Il s’agit là d’un syndrome respiratoire aigu, qui plonge les malades dans un état sévère. Pour rappel, un germe de la même famille avait tué 650 personnes en Chine, en 2002-2003. Le Japon, qui recevra un nombre important de visiteurs étrangers pour les prochains Jeux olympiques et paralympiques, cet été, sera grandement exposé à cette menace. L’épidémie de 2002 que nous venons de citer avait porté un coup terrible au tourisme en Chine, et avait considérablement ralenti la croissance économique du pays.

Plusieurs décès sont déjà recensés. De même, la Thaïlande a détecté deux infections, et le Japon a confirmé son premier cas. Pour les chercheurs chinois, il y aurait probablement plusieurs centaines de malades, qui peuvent propager ce virus en voyageant. De son côté, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé environ 1700 cas, le 12 janvier dernier.

Les autorités invitent à ne pas céder à la panique

Cette pneumonie virale frappe actuellement la Chine, mais n’est pas limitée par les frontières. Les symptômes sont très souvent une forte fièvre et des vertiges, un bilan proche de la grippe. Ce coronavirus tirerait son origine des marchés de gros de fruits de mer, bien qu’un patient avéré n’ait jamais été à leur contact.

De quoi alimenter les scénarios catastrophiques, bien que les autorités appellent au calme. Mais l’inquiétude grandit. Alors que le risque de contamination entre humains était jugé faible, il vient d’être confirmé. La propagation peut rapidement devenir virale.

Comment se déroule la transmission de ce virus ? Puisque les experts ont identifié le début de la transmission de ce virus dans les marchés de fruits de mer, il semble que les animaux morts et les fruits soient la clé de l’histoire. La famille des coronavirus a déjà touché plusieurs animaux sauvages, et il peut concerner autant d’oiseaux que de rats. Pour le moment, difficile d’imaginer si le virus est exclusivement transmis par un passage « animal-homme », ou bien une transmission interhumaine est possible. Ce qui pourrait rassurer les autorités nippones, car le virus, au Japon et en Asie, ne serait pas hautement contagieux comme celui du SRASS en 2002-2003…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les plus partagés