Nous rejoindre
japon tourisme 3

Géographie

Japon : des restrictions de voyage progressivement levées en octobre

Avec la pandémie de coronavirus, le Japon est devenu l’un des pays les plus fermés au monde. Le trafic aérien avec l’étranger est complètement paralysé, et ce depuis le début de l’année. Peu à peu, les autorités nipponnes ont décidé de desserrer l’étau qui entoure l’archipel, et de laisser plus de gens y rentrer. Cela s’explique notamment par des motifs économiques. Dans cet article, on fait le point avec vous, et nous évoquons les mesures qui arriveront pendant le mois d’octobre 2020.

Moins de restrictions, plus de visiteurs

Le Japon prévoit de suspendre progressivement ses restrictions en matière de voyages à l’étranger en octobre. Cette décision a été motivée, notamment, par le fait que beaucoup de pays refusent aux Japonais leur entrée sur le territoire. Dans une optique de réciprocité, le pays du soleil levant cherche à s’ouvrir des possibilités. Cela commencera avec une dizaine de pays, qui sont soit proches, soit relativement épargnés par le coronavirus : on peut citer l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou encore le Vietnam.

Chacun de ces pays pourra, s’il le souhaite, autoriser les Japonais à venir s’installer sur le territoire. Sur l’archipel, des campagnes de sensibilisation sur le risque de contamination dans les autres pays ont été récemment lancées. Ces derniers ont été répertoriés en quatre catégories, en fonction du risque et de la sécurité. S’il ne s’agit pas de restrictions à proprement parler, ces consignes auront leur importance.

À la date du 28 septembre 2020, le Japon vient de placer 159 pays (dont la Chine, les États-Unis ou encore la France) en catégorie 3. Cette dernière conseille aux ressortissants japonais de ne pas se rendre dans ces régions, et ce pour n’importe quelle raison. Les autorités l’ont signalé, à partir du mois prochain, le niveau d’alerte passera à 2 pour n’importe quel pays résistant assez bien à la pandémie de coronavirus. Cela concernera notamment l’Australie, le Vietnam, la Belgique ou encore la Nouvelle-Zélande. Tout cela sera calculé par le biais d’une proportion de contaminés, rapportée sur la population totale.

En savoir plus :   Découvrez une vue aérienne exceptionnelle du Japon en 8K et 60 FPS

Une première, en 2020

Depuis les restrictions imposées au début de la pandémie de coronavirus, c’est la première fois que le Japon va abaisser son niveau d’alerte. Le géant asiatique n’est pas dupe, puisque 109 pays du monde ont décidé de fermer leurs portes au Japon. Cela s’explique notamment par le fait que le Japon n’accepte aucun visiteur étranger, sauf exception.

Pour les voyages d’affaires, le tout devrait s’accélérer dans les prochaines heures. Les négociations exceptionnelles sont en cours avec 16 pays du monde, et notamment asiatiques : Chine, Taiwan, Vietnam par exemple.

Enfin, la mesure qui vous intéressera le plus : à partir du 1er octobre, le gouvernement autorisera les étrangers à revenir au Japon. La seule condition, et pas des moindres, sera de séjourner pendant plus de trois mois. Ainsi, le tourisme ne redémarre pas, mais des étudiants ou travailleurs pourront s’y rendre de nouveau. Tout devrait se décanter dans les prochaines semaines, et le tourisme pourrait bien reprendre d’ici la fin de l’année, en fonction des événements !

Source