Dernière modification le

La nuit dernière, la Corée du Nord a tiré en direction de la mer du Japon plusieurs“projectiles”. Dans un contexte de discussions musclées entre Pyongyang et Washington, le Japon se retrouve pris en étau, victime de la démonstration de force de la Corée du Nord.

Réaliser une démonstration de force à la veille de négociations diplomatiques, notamment avec les Américains, est une vieille pratique employée depuis des années par le régime de Pyongyang. En effet, la Corée du Nord use de ses tirs stratégiques pour faire pression dans les négociations, même si l’Histoire a montré que ce n’était pas toujours concluant, parfois même contre-productif.

Tokyo, y voit ses propres intérêts menacés. D’abord annoncé par les autorités sud-coréennes, le missile a parcouru ce mercredi matin environ 450 km en direction de la mer du Japon. Son altitude maximale a été de 910 km. Du côté sud-coréen, les autorités ne comprennent pas ce geste, qui n’aide pas du tout à apaiser les tensions entre les deux pays, mais également avec ses voisins comme le Japon. De plus, cela pourrait irriter le principal partenaire de la Corée du Nord, les Chinois.

Les autorités estiment que ce missile pourrait être un modèle mer-sol balistique, tiré à partir d’un sous-marin. Cela fait plusieurs années que les autorités de Kim Jong-un travaillent sur ce genre d’arsenal militaire. Shinzo Abe, le Premier ministre japonais a condamné avec fermeté cet énième essai. Selon lui, “ce tir de missile balistique viole les résolutions du conseil de sécurité de l’ONU”. L’homme, qui peine à exprimer son influence dans ce conflit, souhaitait, l’année dernière, rencontrer le dirigeant coréen.

Rappelons que les prochaines négociations entre Américains et Nord-coréens auront pour but de relancer les débats sur le nucléaire. Depuis février, et le scandale du deuxième sommet entre les deux présidents, les discussions sont fermées et le climat s’est nettement refroidi. De plus, les récents exercices militaires réalisés par les Américains et les Sud-coréens sont toujours une source de frustration et d’agacement pour les autorités du Juche.

Partagez cet article
  • 53
    Partages
  • 53
    Partages

2 COMMENTS

Comments are closed.