Partagez cet article
  • 25
    Partages

Dernière modification le

Hier, un tremblement de terre de magnitude 6.4 sur l’échelle de Richter est survenu au Japon. Il a frappé le nord-ouest du pays, et un petit tsunami a suivi, occasionnant des dégâts mineurs. Voici les dernières informations dont nous disposons, dans la matinée du 19 juin.

Commençons par le plus important : le bilan humain. Fort heureusement, il n’y a, pour le moment, que quelques blessés mineurs et aucun mort. Au niveau des infrastructures, rien de bien grave non plus, à quelques dégâts légers mineurs à déplorer, principalement dans la nuit de mardi à mercredi, dans la partie du nord-ouest du Japon.

Selon les médias locaux, ce serait une vingtaine de personnes qui auraient souffert de blessures. Généralement, ce serait dû à des chutes, d’elles-mêmes ou bien des objets qui les ont percutés. Leur vie n’est en tout cas pas en danger. Le bilan est plutôt satisfaisant, puisque un tel tremblement de terre aurait pu occasionner des coulées de boue, des chutes de pierres dans des régions très rurales.

Heureusement, même si des toits ont été abîmés sur quelques localités, rien n’est à déplorer. Les dommages matériels sont très faibles, pour un tremblement de terre estimé à une magnitude 6,4 sur l’échelle de Richter. Pour rappel, il est survenu mardi à 22h22 locales, et a secoué une bonne partie du Japon et de l’île de Honshu (l’île principale).

En ce qui concerne le petit tsunami, il était d’une hauteur d’environ 1 m. Attendu sur une petite partie des côtes du nord-ouest du Japon, il s’est abattu sur les préfectures de Niigata et de Yamagata. Même s’il n’est pas apparu sur toutes les préfectures estimées, quelques touristes ont pu l’apercevoir. Par précaution, les autorités conseillent de rester loin des côtes, au cas où. Au total, 600 personnes ont été évacuées, et ont pu trouver refuge dans des bâtiments ou les gymnases publics, plus éloignés des côtes.

Même si le séisme n’a pas fait de grands dégâts humains ni matériels, il a été tout de même impressionnant. Les locaux expliquent qu’il a été très difficile de se maintenir debout pendant qu’il faisait rage. Également, la chaîne publique NHK a interrompu ses programmes, preuve que le séisme était fortement puissant. La majeure partie de l’île principale de Honshu ayant été frappée, le séisme s’est par exemple ressenti fortement à Tokyo, la capitale. On estime que les secousses ressenties à plus de 6 sur l’échelle de Richter ont touché une bonne partie du Japon.

Comme bien souvent dans ces cas-là, les centres d’appels de service d’urgence ont été rapidement saturés. Quelques trains ont été perturbés, comme le Shinkansen, momentanément interrompu, par précaution. Globalement, la situation est de retour à la normale ce matin, et tout rentre dans l’ordre.

Enfin, en ce qui concerne les compagnies d’eau ou d’électricité, d’installations nucléaires, aucune anomalie n’a été signalée. D’ailleurs, ces dernières étaient en cours de rénovation, dans les procédures de mise aux normes, elles n’étaient donc pas en fonctionnement et ne risquent rien.

Quoi qu’il en soit, des nouvelles secousses sont à prévoir, et le gouvernement a monté une cellule spéciale afin de suivre correctement la situation. Il faudra s’attendre, dans les prochaines semaines, à des répliques puissantes et se montrer vigilant.


Partagez cet article
  • 25
    Partages
  • 25
    Partages

Laisser un commentaire