Partagez cet article
  • 61
    Partages

Dernière modification le

C’est officiellement la saison de chasse aux dauphins annuelle de la ville de Taiji. Cette dernière utilise d’ailleurs une méthode très controversée de la“chasse au volant”, plus que violente.

Sans aucune protestation majeure des groupes de défense des droits des animaux, 12 bateaux ont quitté le port de la vie locale vers cinq heures du matin. Selon un responsable de la coopérative de pêche, ils sont pour le moment revenus sans aucune prise.

La méthode de chasse utilisée est particulièrement violente. En effet, les pêcheurs, par diverses manœuvres, rassemblent les dauphins, en même temps que de petites baleines dans une crique. Par la suite, ils vont sceller la zone avec un filet, et les ramener, vivants et condensés, dans leur cargaison. Les animaux, eux, s’étouffent et s’affolent. 

Pour rappel, le Japon a mis fin à la chasse commerciale à la baleine en 1988, puisqu’il était devenu membre de la commission baleinière internationale. En revanche, le 30 juin dernier, le pays du soleil levant a quitté cette commission, estimant que ce n’était pas juste de ne pas pouvoir traquer des espèces abondantes comme des petits rorquals. 

D’ailleurs, la chasse aux dauphins, mais également aux petites baleines, dans les eaux de Taiji n’est soumise à aucun contrôle de la part de cette commission. Pourtant, les critiques ne manquent pas, au cours des dernières années, et plusieurs associations luttent régulièrement afin d’interdire cette pratique. Que ce soit la pratique de la chasse en elle-même, ou bien la technique utilisée pour traquer les animaux, le tout perçu de la même manière par les détracteurs : de la cruauté pure.

La saison de chasse dure environ six mois. Pendant ce temps, des centaines de spécimens sont décimées. En 2009, le quota avait été établi à 2400 spécimens. À l’occasion, des officiers de police, des garde-côtes japonais sont déployés sur place, afin de surveiller d’éventuels débordements. Comme le déclare Teruto Seko, le chef de la coopérative de pêche, “grâce à la sécurité, nous pouvons chasser avec facilité.”

Cette pratique de la chasse annuelle aux dauphins remonte au XVIIe siècle. En 1675, la ville de Taiji était déjà l’un des principaux lieux au Japon où la pêche à la baleine était la plus renommée…


Partagez cet article
  • 61
    Partages
  • 61
    Partages

3 COMMENTS

Laisser un commentaire