Source : YouTube
Partagez cet article
  • 172
    Partages

Ce samedi, les officiels japonais et sud-coréens ont convenu la tenue d’une réunion et de pourparlers formels le mois prochain. Cela constitue un pas en avant essentiel dans l’adoucissement des relations volcaniques entre les deux géants asiatiques depuis des mois.

Un conflit qui dure

C’est à l’occasion d’un sommet du G20 que la situation s’est débloquée. Cela intervient également un jour seulement après que Séoul ait pris une décision de dernière minute, à propos d’un partage de renseignements militaires cruciaux avec le pays du soleil levant. Au sein de la péninsule coréenne, on parle de « percée » vers un apaisement du conflit politique, économique et historique.

Rappelons que le différend actuel repose sur une question d’indemnisation des travailleurs sud-coréens, déportés durant la Seconde Guerre mondiale au profit d’entreprises japonaises. Peu à peu, les tensions se sont ravivées, et une multitude de sujets, bien souvent liés à la colonisation et à l’occupation nippone, a resurgi. Depuis, un boycott global des produits ordinaires importés du Japon s’est mis en place, tout comme des exportations revues à la baisse des deux côtés. Les deux économies se sont mutuellement plombées, ce qui a obligé les officiels à retravailler sur d’éventuels terrains d’entente. Les ministres des Affaires étrangères se sont donc, pour la première fois, écoutés lors de ce sommet du G20.

Les Américains sont ravis

« Je souhaite organiser un échange de vues franc sur la question des travailleurs de la péninsule coréenne, qui constitue le problème central, et sur d’autres questions bilatérales », a déclaré Motegi, ministre des affaires étrangères japonais.

Les Américains, qui sont alliés aux deux pays, on fait pression pour que les deux géants asiatiques se réconcilient. Cela permet de fragiliser un tant soit peu la Chine, et de justifier une reprise de l’économie. Également, le partage des informations militaires acceptées à la dernière minute par les Coréens offre de maintenir la triple alliance en matière de sécurité entre Washington, Séoul et Tokyo.

À lire également : Japon-Corée : guerre de Mémoire, guerre économique… Tout savoir sur les différents entre ces deux géants asiatiques


Partagez cet article
  • 172
    Partages
  • 172
    Partages