Nous rejoindre
Japon, avion

Géographie

Il est possible de retourner au Japon, mais seulement pour certains

Depuis le 3 avril 2020, les résidents étrangers au Japon sont paralysés : le pays du soleil levant avait dressé une interdiction formelle de revenir dans le pays, si vous êtes déjà parti ou si vous partez. Ainsi, beaucoup de Français notamment se sont retrouvés totalement bloqués, de peur de ne pas pouvoir revenir. Selon les informations de la presse, cette situation concernerait environ 90 000 expatriés. Seulement voilà, il y a de la nouveauté ce 5 août 2020.

Des retours possibles

Enfin. Les Français pourront progressivement retourner au Japon, à raison de 500 personnes par jour. La procédure se fera en accord avec des mesures extrêmement radicales, comprenant notamment un test avant de partir, un autre à l’arrivée, et un papier à obtenir en près de l’ambassade (physiquement). Une évolution de la situation qui arrive bien tard, selon plusieurs chefs d’entreprise français.

Néanmoins, c’est le premier signe vers une ouverture très progressive du Japon. Cette nouvelle mesure ne concerne malheureusement pas tout le monde. Elle ne va s’appliquer qu’aux personnes ayant quitté le Japon avant le mois d’avril. Comme vous l’aurez compris, les résidents français au Japon ne pourront pas partir en vacances cet été. Impossible de faire l’aller-retour avec la métropole pour voir sa famille, également.

Comme bien souvent, les autorités japonaises sont trop rigides, ce qui a le don d’exaspérer beaucoup de couples franco-japonais. Dans le média français Francetvinfo, on retrouve notamment le témoignage de Muriel, une expatriée qui a fait le choix de quitter le Japon avec sa fille en juillet dernier, en vue de l’installation pour ses études en France. Même si elle a un billet de retour prévu le 24 août prochain, elle a perdu espoir. Pour plusieurs mois encore au minimum, elle et sa fille seront coupées de son mari et de son autre fils de 11 ans. Selon elle, elle est considérée comme « une étrangère aux yeux des autorités japonaises« , malgré le fait qu’elle soit mariée et résidente sur le sol japonais la plupart de l’année.

En savoir plus :   La nouvelle mesure de prévention fashion pour les jeux olympiques de 2020 : des chapeaux parapluies !

De leur côté, les Japonais sont libres de circuler de voyager dans le monde. Les nombreux pays européens qui ont ouvert leurs portes les acceptent, sans pouvoir envoyer leurs propres populations dans le pays du soleil levant. Une situation qui a le don d’énerver certains résidents étrangers au Japon, qui sont soumis à des conditions beaucoup plus strictes.