Partagez cet article
  • 298
    Partages

Dernière modification le

Un homme, armé d’un couteau dans chaque main, a poignardé à mort une fille de 12 ans et un homme, avant de se suicider. C’est dans le cadre d’une attaque perpétrée près de la capitale japonaise que l’horreur a eu lieu, blessant également une douzaine de personnes, comprenant plusieurs enfants. Elles sont blessées à des degrés variables, et toutes durement traumatisées.

Dans l’attaque de ce mardi matin, heure locale au Japon, la plupart des victimes étaient des écolières, qui attendaient à un arrêt de bus près du parc Noborito, dans la ville de Kawasaki. Un homme d’une cinquantaine d’années a commencé à les frapper, puis à les poignarder sans aucune raison.

Peu de temps après, la chaîne de télévision nationale et très sérieuse NHK a expliqué que selon leur source, la police aurait déclaré que le suspect était mort après s’être coupé le poignet, juste après les faits. Ni l’identité ni le motif de l’agresseur n’ont été connus dans l’immédiat.

Malheureusement, le bilan est lourd. Le directeur adjoint de l’hôpital Musashi Kosugi de la Nippon Medical School, Kiyoshi Matsuda, a déclaré aux journalistes qu’une écolière de 12 ans et un homme de 39 ans avait succombé à leurs blessures. Au total, le nombre de blessés s’élève à 19, comprenant trois blessés graves.

Pour bien comprendre la scène, il faut imaginer que les enfants attendaient pour aller à l’école, à leur arrêt de bus habituel. D’après les premiers témoignages, les élèves qui attendent en général ce bus sont pour la plupart du temps de première année, soit des enfants âgés de six à sept ans.

En réaction, le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a fait part de sa « vive colère » concernant l’attaque.

Un témoin oculaire s’est confié au journal Mainichi. Il raconte avoir entendu des enfants hurler après être passé devant un bus. En se retournant, il a vu un homme brandir un couteau dans chaque main, pourchassant les enfants en les menaçant : « je vais te tuer ». Plusieurs enfants étaient déjà allongés par terre.

Pour rappel, le Japon est considéré comme l’un des pays développés les plus sûrs au monde. Selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, le taux d’homicide y est même l’un des plus bas au monde. Une tuerie à l’arme blanche est extrêmement rare dans le pays, et il faut remonter en 2016, pour voir un désastre similaire. 19 personnes avaient alors été tuées lors d’une fusillade, dans une maison de soins pour personnes handicapées. Depuis la Seconde Guerre mondiale, c’est le massacre de masse le plus meurtrier commis au Japon.

Concernant les armes, le Japon les réglemente de manière très stricte. Il y est par exemple illégal de porter en public un couteau de poche, un cuter, un couteau de chasse ou toute autre arme blanche, selon un rapport du département d’État américain.

Source : CNN

N’hésitez pas à nous suivre sur notre page Facebook pour ne pas rater nos prochains articles.


Partagez cet article
  • 298
    Partages
  • 298
    Partages

6 COMMENTS

Laisser un commentaire