Halloween au Japon

La façon dont Halloween est célébré au Japon est très différente de celle des États-Unis et de la France. Halloween est apparue au Japon en 2000 grâce à la première édition du Disneyland de Tokyo. Des fêtes similaires ont ensuite été organisées à Sanrio Puroland et aux studios Universal Japan à Osaka. Depuis cette époque, cette fête américaine a explosé en popularité dans tout le pays. Les Japonais ont cependant quelques différences dans la manière de célébrer cette saison…

Le costume, roi de Halloween au Japon

Cosplay : s’habiller comme son personnage préféré dans un anime, un jeu ou un film. Cela était populaire au Japon bien avant qu’Halloween n’existe. Tous les Japonais ont un jour spécial où ils peuvent porter leur costume préféré et s’amuser en faisant la fête et en buvant, une autre chose qui est très populaire parmi les Japonais.

Les personnes préfèrent consacrer leur énergie créative à leurs costumes d’Halloween. Comme les costumes (コスチューム/こすちゅーむ) sont une extension naturelle du Cosplay (コスプレ/こすぷれ), dans les villes métropolitaines – pensez à Tokyo- les adultes se déguisent. Les soirées inspirées d’Halloween avec des camarades d’école ou de travail sont également de plus en plus courantes. Nombre de ces éléments sont d’ailleurs rassemblés lors des manifestations d’automne (秋のイベント/あきの いべんと) pour prolonger la durée des festivités au Japon.

Les Japonais aiment se déguiser, Halloween leur offre une occasion de faire du cosplay. Ils organisent généralement des événements comme des courses de zombies, des flash mobs et des fêtes de rue.

Shibuya, Halloween 2016

Partout au Japon, dans les boîtes de nuit, les parcs à thème, les bars et les fêtes de rue, les gens se vêtissent de toutes sortes de tenues folles pour Halloween. Il existe une grande variété de costumes populaires, allant du plus mignon au plus terrifiant.

On y trouve des costumes caractéristiques tels que ceux des magiciens, sorcières, diables et chats noirs. Toutefois, les gens se costument aussi pour incarner leurs personnages préférés dans les jeux vidéo, les émissions de télévision et les films tels que Pikachu, Dark Vador et Mario.

Au centre d’Ikebukuro, un des principaux pôles de la culture anime du Japon, tout le monde se déguise en personnages de manga ou d’anime, plutôt qu’en fantômes et en monstres. Deux chaînes de magasins à prix réduits, Don Quijote (Donki) et Daiso, offrent aux gens la possibilité d’acheter leurs costumes.

Shibuya, Halloween 2016

On ne demande pas de bonbon

Halloween (ハロウィーン・ハロウィン/はろうぃーん・はろうぃん) relève de l’influence occidentale, mais elle commence à s’imposer au Japon comme un événement amusant. Les traditions occidentales sont de plus en plus nombreuses. Vous ne verrez pas de maisons et d’appartements habillés comme des maisons hantées, ni de hordes d’enfants frappant aux portes de leurs voisins pour faire Halloween.

Lire aussi :   69% des Japonais sont contre la relance du tourisme

Au Japon, Halloween s’adresse surtout aux adultes qui veulent se déguiser. Même si sa popularité est croissante, tous les Japonais ne la célèbrent pas. Pour certains réfractaires, la fête se résume à une opportunité pour les étrangers de s’habiller dans des costumes ridicules et de transformer les trains publics en grandes fêtes.

En France comme ailleurs, il est fréquent que des personnes costumées viennent toquer et sonner aux portes pour demander des bonbons. Ce n’est pas le cas au Japon. Le sentiment de ne pas être une source d’ennuis pour les autres (迷惑をかける) est beaucoup trop fort chez les Japonais. Se rendre chez les gens pour ramasser des bonbons constituerait un énorme désagrément pour beaucoup d’entre eux.

Le charme d’Halloween au Japon tient à deux choses : le commerce et les costumes. Cet état d’esprit est très populaire à Harajuku et dans la foule des otaku (geeks) en général.

La sculpture de citrouilles pour les transformer en lanternes est l’une des traditions que les Japonais ont adoptées. Si vous souhaitez sculpter une citrouille traditionnelle lors de votre voyage, il vous faudra payer un peu plus cher pour une citrouille orange importée.

Halloween in Japan

La chasse aux bonbons avec yakuzas

Comme nous vous l’avons expliqué ci-dessus, la culture japonaise rend la tradition de la chasse aux bonbons en faisant du porte-à-porte impossible. Il ne faut pas importuner son voisin, sous aucun prétexte. Surtout à des heures tardives. En revanche, pendant plusieurs années, cette coutume a été rendue possible par une organisation pour le moins surprenante : la pègre japonaise, c’est-à-dire les yakuzas. Ces derniers tenaient alors un stand de bonbons, ils étaient habillés en costume. À certaines occasions, on raconte qu’ils avaient dressé un château gonflable.

Bien sûr, au bout d’un certain temps, les parents les ont signalés en expliquant se sentir mal, du fait que leurs enfants recevaient des bonbons de la part de criminels. Depuis, on ne trouve plus (à notre connaissance) de gangsters japonais distribuant des enfants des bonbons. Heureusement, diront certains, même si l’anecdote a de quoi être surprenante.

Des rassemblements ?

Le croisement de Shibuya était autrefois le lieu où l’on faisait la fête, avec plus de 70 000 personnes ivres qui envahissaient ses rues chaque année. Aujourd’hui, après le renversement accidentel d’un camion l’année dernière, la consommation d’alcool en public est interdite à Shibuya pendant la saison d’Halloween.

Biggest Halloween party ever

Quand et où fêter Halloween au Japon ?

Les entreprises commencent à se lancer dans la commercialisation de produits dérivés inspirés par Halloween (はろうぃーん/はろうぃーん ぐっず) ainsi que dans les parcs d’attractions et les parades (パレード/ぱれーど). Des événements tels que des concours de sculpture et des concours de farces et de friandises ont également vu le jour. En vous rendant aux bons endroits, il est possible de voir certains des événements traditionnellement associés à Halloween au Japon. Vous pouvez également assister à un événement spécial diffusé en direct à la télévision.

Lire aussi :   Japon : la princesse Mako veut forcer le destin avec son mariage

Si vous séjournez au Japon en automne, vous remarquerez que les célébrations d’Halloween ont souvent lieu en septembre et en octobre. Les destinations les plus populaires pour s’amuser en costume sont Tokyo, Osaka et Kanagawa. Dans tout le pays, de plus en plus de villes célèbrent cette fête chaque année.

Shibuya, Halloween 2016

Des événements se déroulent généralement dans les centres commerciaux et les parcs d’attractions : festivités de rue, défilés, flash mobs, courses de zombies et fêtes costumées dans les bars. Certains parcs à thème du Japon accueillent des foules importantes pour Halloween grâce à leurs nombreuses activités diverses :

#1 : Tokyo Disneyland : En septembre et octobre, Disneyland et DisneySea de Tokyo organisent un grand défilé avec plus de 100 chars et artistes. Ils proposent également des attractions et des spectacles hantés et des soirées musicales avec des fantômes et des gobelins. À la tombée de la nuit, les multiples acteurs des parcs se déguisent en fantômes qui hantent les rues.

#2 : Universal Studios Japon : Les studios Universal, organisés en septembre et octobre, accueillent chaque année des maisons hantées et d’autres activités effrayantes. Un film sur le thème des vacances est également projeté. À l’instar de Disneyland, les personnages d’Universal se transforment au coucher du soleil.

#3 : Shibuya Hikarie Retail Complex : dans ce centre commercial, une compétition internationale de costumes est organisée. Les participants sont invités à concourir dans différentes catégories, dont le costume le plus effrayant et le meilleur cosplay.

#4 : Sanrio Puroland : Au parc d’attractions intérieur connu pour son espace Hello Kitty, des personnages costumés se mueront en fantômes et gobelins effrayants la nuit. Vous trouverez aussi des fêtes et des célébrations à thème de la mi-septembre à la fin octobre.

Les trains entrent dans la danse

Pour Halloween, les trains japonais se transforment aussi. Alors qu’ils sont habituellement des endroits tranquilles et paisibles, à Halloween, ils deviennent l’un des endroits les plus fous et les plus branchés pour faire la fête.

La tendance a commencé dans les années 1990 quand des groupes d’expatriés américains se sont mis à faire des soirées d’Halloween dans les trains. Depuis, les trains sont mieux équipés et ont des sites web où il est possible de s’inscrire pour participer à ces fêtes.

Le spectacle de trains remplis de zombies, de vampires et d’autres personnages effrayants est rare. Plus étrange encore, les habitués se tiennent entre eux !

Shibuya Halloween 2019 (October 31)

Vocabulaire Halloween japonais

  • ホラー (ほらー) — L’horreur
  • ゴア/流血 (ごあ/りゅうけつ) — Gore
  • サスペンス (さすぺんす) — Suspense
  • ブギーマン (ぶぎーまん) — Le croque-mitaine
  • 精神病質者 (せいしんびょうしつしゃ) — Psychopathe
  • サイコスリラー (さいこすりらー) — Thriller psychologique

何が怖いですか?
なにが こわいですか?
Qu’est-ce qui vous fait peur ?

脅かせないで!
おどろかせないで!
Ne me faites pas peur !

Partager avec vos amis :