Hachiko, ou l’histoire poignante d’un chien fidèle jusqu’à la fin

Le chien Hachiko était connu pour sa fidélité et son amour infinis pour son maître, Eizaburo Ueno. Il est réputé pour être le chien fidèle et solitaire, car il attendait son maître à la gare après son retour du travail, même après la mort soudaine de son maître.

Hachiko
Hachiko

Hachiko : le symbole de l’amitié homme-chien

La relation entre l’homme et son chien est une amitié vieille comme le monde. Rien ne saurait rivaliser avec la fidélité infinie et le lien indéfectible entre un chien et son maître. Tout au long de l’histoire, de nombreuses histoires incroyablement touchantes ont témoigné de l’amour incroyable que le chien et l’homme partagent l’un avec l’autre. Cependant, rien ne peut surpasser l’histoire d’Hachiko, le chien qui attendait sans cesse le retour de son maître.

Eizaburo Ueno est professeur en sciences agricoles à l’université de Tokyo, au Japon. Il rêvait depuis longtemps d’un chien Akita japonais de pure race. Il avait longtemps été en quête du chiot Akita parfait, jusqu’à ce qu’un de ses étudiants l’encourage à adopter Hachiko, de la ville d’Odate, dans la préfecture d’Akita, au Japon. Hachiko est né à Odate, au Japon, en novembre 1923, un chien Akita mâle blanc. À l’âge de deux mois, il a été envoyé chez le professeur Ueno du département d’agriculture de l’université de Tokyo. La maison du professeur se trouvait dans le quartier de Shibuya à Tokyo. Le professeur faisait la navette entre le département agricole de Komaba et la station expérimentale agricole de Nishihara.

Le chiot Hachiko, ou Hachi (qui est devenu son surnom), et son nouveau maître sont rapidement devenus les meilleurs amis du monde. Eizaburo aimait par-dessus tout son cher chien et le traitait comme son fils. Tous deux étaient inséparables.

Hachiko avec son meilleur ami et propriétaire

Au fur et à mesure qu’il grandissait, Hachiko commençait à accompagner son maître au travail le matin à la gare de Shibuya, dans le centre de Tokyo, et allait le chercher à la gare l’après-midi quand il rentrait du travail. Dans la journée du 21 mai 1925, deux ans seulement après sa naissance, Hachiko était comme d’habitude assis près de la sortie de la gare de Shibuya, attendant son cher Eizaburo. Mais son propriétaire n’est jamais venu…

Un tragique coup du destin

Une véritable tragédie a frappé le 21 mai 1925, lorsque le Dr Ueno n’est pas revenu parce qu’il avait subi une attaque cérébrale et est décédé à l’université. Hachiko avait dix-huit mois. Ce même jour, Hachikō se présenta à 15 heures comme d’habitude, mais son propriétaire bien-aimé ne descendit jamais du train. Malgré ce bouleversement dans sa routine, Hachikō revint le lendemain à la même heure, espérant qu’Ueno serait là pour le rencontrer. Bien sûr, le professeur ne parvint pas à rentrer chez lui une fois de plus, mais son fidèle Akita ne perdit jamais espoir.

Les jours se sont transformés en semaines, puis en mois, puis en années, et toujours Hachikō revenait chaque jour à la gare pour attendre. Sa présence eut un grand impact sur la communauté locale de Shibuya et il devint en quelque sorte une icône.

Hachiko Being Pet By A Crowd

Hachiko était nourri et entretenu par des parents et des amis du défun maitre. Mais il continuait de venir chaque jour. Simple habitude ou réel souvenir déchirant ? Les habitants de Shibuya connaissaient Hachiko et l’ont régulièrement vu avec le professeur Ueno. En raison de l’agitation de la gare, beaucoup ont trouvé gênant que le chien se mette dans le chemin. Cependant, lorsqu’ils ont réalisé ce qui s’était passé, ils se sont chargés de le nourrir et de prendre soin de lui pendant qu’il attendait à la porte de la gare. Ils ont vite compris que la raison pour laquelle il était là était la loyauté suprême. Cette loyauté envers son maître lui valut le surnom de “chien fidèle”.

En tout cas, la fidélité d’Hachiko était connue dans tout le Japon, grâce à un article intitulé “Faithful Old Dog Awaits Return of Master Dead for Seven Years” paru dans le numéro du 4 octobre 1933 du Aashi Shinbun (Asahi News). A sa mort, les articles de journaux ont suggéré la construction d’une statue dans la gare. Plusieurs contributions ont été reçues des États-Unis et d’autres pays.

The True Story of Hachiko - The Faithful Dog - Death of Hachiko

Le 9 mars 1935, Hachiko a été retrouvé mort au pied de la statue. Il était âgé de 11 ans et il semble qu’il soit mort de vieillesse. Cette mort à l’endroit même où il avait attendu le retour de son maître pendant neuf ans ajoute une dimension émouvante à l’histoire d’Hachiko. Le corps du chien fidèle a été enterré à côté de celui de son maître dans le cimetière d’Aoyama à Tokyo.

Hachiko Body

L’héritage de Hachiko aujourd’hui

De nos jours, la statue de l’Akita, Hachiko, est un hommage sans équivoque à la fidélité et à la loyauté de cette race. Une représentation en bronze d’Hachiko a été érigée sur son lieu d’attente à l’extérieur de la gare de Shibuya, qui est maintenant probablement le point de rendez-vous le plus populaire de Shibuya.

Sa fourrure, cependant, a été préservée, empaillée et montée. Elle est maintenant conservée au Musée national de la nature et des sciences à Ueno, Tokyo. L’entrée de la gare près de laquelle se trouve la statue est même consacrée au chien bien-aimé. Elle est appelée Hachikō-guchi, ce qui signifie simplement l’entrée et la sortie Hachikō.

Le professeur Ueno a eu comme élève Hirokichi Saito, qui s’est beaucoup intéressé à la race japonaise Akita. Il a développé la Nippo (Nipponinu Hozonkai – Société de préservation du chien japonais) et est plus que partiellement responsable du regain de popularité du chien. Ses recherches ont en effet permis d’apprendre qu’Hachiko était un des quelque 30 chiens Akita Inu de pure race encore en vie.

Le premier film sur Hachiko est sorti en 1987. Ce dernier, Hachikō Monogatari (“Le conte d’Hachiko”), a été le film numéro un au Japon au moment de sa sortie. En 2009, l’histoire d’Hachiko a été adaptée à Hollywood avec la sortie de Hachi : A Dog’s Tale, avec Richard Gere dans le rôle d’une version anglicisée du véritable professeur Ueno. Si vous le regardez, préparez les mouchoirs !

Stuffed Hachiko
Aide FuransuJapon en partageant cet article :
  • 50
    Partages
  • 50
    Partages

Après avoir terminé une licence d'Histoire, j'ai décidé de me lancer dans l'aventure du site web avec FuransuJapon. L'objectif est d'apporter un nouveau point de vue sur les actualités principales du pays du soleil levant. Histoire, Culture, Géographie, Anime & Manga, beaucoup de catégories sont concernées ! J'écris également pour divers médias sur le net. Me contacter : [email protected]