Partagez cet article
  • 30
    Partages

Dernière modification le

Plus de 260 policiers, accompagnés de membres de la force d’autodéfense du Japon, complétés par de nombreux volontaires ont continué ce samedi leurs recherches pour retrouver une petite fille de sept ans, disparue depuis la semaine passée. La zone qui est actuellement passée au peigne fin et celle de Doshi-Mura, dans la préfecture de Yamanashi.

L’énigme ne s’arrête pas là pour les chercheurs : ce samedi, la police explique avoir reçu un appel d’un volontaire, dorénavant également porté disparu. Il a appelé les services de secours en expliquant qu’il était tombé d’une falaise, et qu’il était blessé. Il a été incapable de donner sa localisation, et les chercheurs ne retrouvent pas sa trace depuis plusieurs heures.

Le périmètre de la zone s’agrandit sans cesse : la petite fille, Misaki Ogura, est désormais portée disparue depuis plus d’une semaine. Elle courait et jouait simplement, accompagnée de sa mère et de sa sœur, dans un groupe d’une trentaine d’enfants. Tous provenait de la ville de Narita, dans la préfecture de Chiba.

Tous les moyens ont été mis en place pour la retrouver : des chiens entraînés, des drones équipés avec des capteurs de température infrarouge. Malheureusement, à l’heure actuelle, aucun résultat. L’herbe haute est taillée, dans l’espoir de retrouver un élément qui puisse mettre les enquêteurs sur la piste de cette glaçante histoire. Aujourd’hui, la police est en train d’examiner les fermes aux alentours.


Partagez cet article
  • 30
    Partages
  • 30
    Partages