Partagez cet article
  • 43
    Partages

Dernière modification le

D’après une enquête nationale sur l’évolution des ménages de la société japonaise, les femmes passeraient en moyenne sept fois plus de temps sur cette corvée que leur mari. Cette donnée est à mettre en relation avec le nombre des personnes de sexe féminin actives, en nette hausse.

Une enquête très sérieuse

En effet, ce genre d’enquête est effectué tous les cinq ans, afin d’obtenir une courbe fiable de progression ou de régression de la statistique. Dans le même temps, le nombre de femmes sur le marché du travail est en forte hausse, dénotant une émancipation de la femme dans la société japonaise. Pourtant, les responsabilités en matière de travaux domestiques ne semblent toujours pas réparties au sein d’un ménage.

D’après les chiffres officiels de l’enquête, les maris passent en moyenne 37 minutes à faire le ménage. Cela comprend les tâches domestiques telles que la cuisine et les autres tâches ménagères, en semaine. Les femmes, elles, consacrent à cette corvée en moyenne quatre heures et 23 minutes. 

Cette statistique est aussi valable pendant les jours fériés et les vacances, qui devraient pourtant refléter une meilleure répartition. Les maris se donnent un peu plus, avec 1h30, contre toutefois 4h44 pour la femme. Bien évidemment, les statistiques établies pour le sexe féminin comprennent à la fois les femmes à la maison et les femmes travaillant à temps plein. Pourtant, une certaine catégorie de cette étude explique que ces dernières consacrent environ trois heures et sept minutes aux travaux ménagers, soit cinq fois plus que leur mari.

visuel japon menage 1 - Les femmes passent 7 fois plus de temps à faire la corvée du ménage que leur mari, au Japon
Le ménage, une peine essentiellement réalisée par les femmes au Japon

Des questionnements pour la société japonaise

Au cours des dernières années, le gouvernement a mené un combat acharné pour rendre la vie plus facile aux femmes qui souhaitaient travailler une fois adultes. Auparavant, de multiples contraintes les orientaient tout naturellement vers une vie de femme à la maison, avec un mari qui s’occupait du salaire. Dorénavant, on note que la courbe du nombre de femmes actives est en nette progression. Pourtant, avec un tel fardeau relatif à la corvée du ménage, nous pouvons s’interroger quant aux limites de cette participation à la société.

Une deuxième partie de l’enquête s’intéressait à la manière dont les couples se répartissaient le fardeau de ces tâches ménagères, dites “invisibles”. De la manière dont l’étude les présentes, il s’agit de “petites” tâches, qui ne sont généralement pas évoquées durant les discussions de répartition des tâches ménagères au sein d’un couple. Il peut par exemple s’agir du suivi de la nourriture, les nécessités quotidiennes, de la planification des repas. Dans 90 % des cas, ce sont les femmes qui s’en occupent. Les seules catégories où l’homme ressort largement en tête, sont par exemple les sorties de poubelle, ou le bricolage. Pourtant, concernant le tri entre les différents types de déchets, recyclables, brûlables, non-brulables, cette activité est principalement effectuée par la femme.

Enfin, la conclusion de cette enquête témoigne de la fracture qui peut parfois exister entre un mari et sa femme au Japon : à la question de savoir à qui ces dernières s’adressaient en cas de chagrin émotionnel, une grande majorité expliquait s’orienter davantage vers leurs parents pour obtenir des conseils ou pour se confier, par exemple sur la grossesse et la naissance, qu’à leur mari. La seule exception apparaîtrait dans le cadre de l’éducation d’un enfant. En définitive, en 2019, la corvée du ménage est toujours largement effectuée par les femmes…

visuel japon menage 2 - Les femmes passent 7 fois plus de temps à faire la corvée du ménage que leur mari, au Japon

Partagez cet article
  • 43
    Partages
  • 43
    Partages

34 COMMENTS

Comments are closed.