Partagez cet article
  • 7
    Partages

Dernière modification le

C’est le porte-parole du gouvernement qui a déclaré ce vendredi que les femmes représentent dorénavant un record de 35,6 % des fonctionnaires nouvellement embauchés, durant l’exercice 2019. L’objectif était alors de maintenir le ratio au-dessus de 30 %, pour la cinquième année consécutive. Les espérances ont donc été largement atteintes, et nous ne pouvons que saluer les efforts qui sont mis en place depuis désormais plusieurs années.

Pour être tout à fait précis, 8123 personnes ont été embauchées, et parmi elles 2876 étaient des femmes. Si l’on s’adonne à quelques calculs mathématiques basiques, la proportion des femmes a donc augmenté de 1,4 % par rapport à l’année précédente, qui était de 34,5 %.

Les secteurs qui ont le plus recruté de femmes sont d’abord le ministre des affaires étrangères, avec 50 %. Ensuite, le ministre de l’agriculture avec 43,4 %, suivi par le ministère de la santé avec 42,5 %.

Malheureusement, comme c’est une moyenne, certaines proportions ont diminué d’une année à l’autre, comme le ministère de la santé publique, qui est en dessous des 30 %, avec seulement 27 %.

Cette envie d’inclure de plus en plus de femmes dans les emplois ministériels et une promesse du premier ministre Shinzo Abe. Promouvoir l’emploi des femmes, notamment en proposant des séminaires aux femmes à la recherche d’emploi, a permis de drastiquement augmenter l’égalité des sexes dans la fonction publique, et même dans la fonction privée.

À l’avenir, on aimerait tout de même voir un objectif supérieur à 30 %, ce qui ne correspond même pas aux tiers des emplois…


Partagez cet article
  • 7
    Partages
  • 7
    Partages

21 COMMENTS

Laisser un commentaire