Nous rejoindre
Yoshihide Suga à un meeting

Géographie

Les États-Unis veulent renforcer les liens avec le Japon sous l’ère Suga

Les autorités américaines veulent renforcer leurs liens avec le Japon. Lundi, le chef de cabinet Yoshihide Suga a été élu à la tête du parti au pouvoir, le plaçant ainsi sur la voie de la succession de Shinzo Abe comme prochain Premier ministre du pays. À 71 ans, Suga est un partisan de longue date de Shinzo Abe. Il a juré de conserver l’alliance avec les États-Unis en tant que fondement de la diplomatie et de la sécurité du Japon.

Pour le gouvernement américain, cette continuité dans la politique étrangère du Japon est rassurante. Le Premier ministre Abe a fait pression pour que le Japon joue un plus grand rôle dans la sécurité régionale et la consolidation de la paix internationale. Par exemple, le Japon a assoupli les contraintes imposées par sa Constitution pacifiste d’après-guerre en adoptant une nouvelle législation sur la sécurité en 2015.

Par ailleurs, rappelons que Suga n’a jamais occupé le poste de ministre des Affaires étrangères ou de la défense. Ses talents de diplomate sont largement inconnus. Pendant près de huit ans, il a occupé le poste de chef de cabinet, où il a tenu des conférences de presse deux fois par jour en tant que principal porte-parole du gouvernement.

De son côté, le candidat démocrate à la présidence et ancien vice-président Joe Biden a promis de travailler avec ses alliés contre les menaces mondiales. En outre, il souhaite que les États-Unis renouent avec leurs engagements vis-à-vis des institutions internationales qui ont été sapées par la position unilatéraliste de Trump.

En savoir plus :   Rejeter l'eau contaminée de Fukushima dans l'océan est "sans danger", d'après le gouvernement japonais