Nous rejoindre

ARTICLE

Égalité des sexes : le Japon classé 121e au monde

Égalité des sexes au Japon

C’est son plus bas niveau jamais enregistré. Le rapport a été rendu public lundi dernier, par le forum économique mondial. À l’occasion d’une réunion annuelle de dirigeants politiques et économiques, à Davos, une classification est présentée et propose de définir quels sont les meilleurs élèves à travers le globe. L’égalité des sexes Japon est loin d’être acquise.

Un niveau record

Quatre domaines sont, chaque année, étudiés : l’éducation, la santé, l’économie et la politique. Cela comprend 153 pays à travers le monde, à travers des enquêtes de plus en plus sophistiquées. Pour la 11e année de suite, c’est l’Islande qui s’est hissée au sommet du classement.

Sans surprise, les pays nordiques, Suède, Finlande, Norvège suivent et complètent le podium. Par la suite, on note une progression notable de l’Espagne, de 25 places par rapport à l’année dernière, qui finit à la 8e place. Également, l’Éthiopie grimpe de 35 positions et se hisse à la 82e place.

L’égalité des sexes au Japon recule

Le Japon, lui, continue de chuter, année après année. En 2019, le rapport place le pays du soleil levant à la 121e place, une baisse de 11 niveaux par rapport à l’année dernière. Ce qui est principalement mis en cause dans le rapport, c’est la faible représentation des femmes dans la politique, la mauvaise gestion des entreprises et le manque d’égalité des chances dans le milieu scolaire.

Rappelons que, pour appuyer ces conclusions, les femmes parlementaires représentent environ 10 % à la chambre basse, il n’y a que 5,3 % de femmes ministres. À titre de comparaison, la moyenne mondiale s’établit autour de 25 % et 21 %, respectivement.

Source : NHK
À lire également : Ce professeur de nanotechnologie, enseignant dans l’une des meilleures universités du Japon, a été arrêté… pour vol de culotte

Facebook

Plus dans ARTICLE