Partagez cet article

Dernière modification le

Susceptible de prendre place au début de l’année 2019, la visite entre les deux hommes marquera le début d’une nouvelle ère – au moins symbolique – dans l’esprit des Japonais. Si en surface l’empereur ne dispose d’aucun pouvoir législatif et exécutif, sa symbolique sacrée persiste dans l’esprit des Japonais. Lire la suite
Au printemps prochain, l’empereur Akihito devrait en toute logique se retirer de ses fonctions, son dernier jour étant prévu pour le 30 avril. Tout est déjà goupillé, puisque c’est son fils qui va prendre la succession, sans heurt, en plaidant la légitimité totale et traditionnelle de la famille impériale.
L’empereur du Japon ne détient aucun pouvoir politique officiel, mais il joue un rôle cérémonial déterminant en tant que personnification des traditions et des valeurs du pays. Il participe également à de nombreux programmes et activités diplomatiques, tels que des rencontres avec des présidents et des diplomates en visite à l’étranger. Pour le successeur Naruhito, Donald Trump semble être le premier chef d’État étranger qu’il rencontrera après être devenu empereur.
Le cadre est tout trouvé puisque le sommet du G20 en 2019 se tiendra à Osaka, en juin. Profitant de cette occasion, le couronnement impérial prendra place dans un délai très court, afin d’éviter à Donald Trump de faire deux longs voyages. Dans tous les cas, le président américain se dit “impatient” des événements impériaux à venir. Outre cet élément, il rencontrera évidemment Shinzo Abe pour discuter de la politique internationale.


Partagez cet article

1 COMMENT

Laisser un commentaire