Nous rejoindre

ARTICLE

Coronavirus : le Japon fait face à une pénurie de thermomètres médicaux

Thermomètre médical

Décidément, le Japon n’est pas un bon élève en matière de prévention contre le coronavirus. Alors que les contaminations se sont multipliées au cours des derniers jours, le pays n’est clairement pas préparé à une épidémie généralisée. Les hôpitaux sont d’ores et déjà saturés, les masques manquent, et il en va de même pour les machines. Cette fois-ci, ce sont les thermomètres qui sont introuvables.

Les thermomètres sont en rupture de stock au Japon

En Chine et en Corée du Sud, ils sont massivement utilisés. Ces thermomètres médicaux permettent de mesurer la température en quelques instants d’une personne. L’un des symptômes de ce coronavirus est la fièvre, qui se déclare généralement peu de temps après la contamination. Ainsi, il n’est pas rare de voir en Chine, à l’entrée de chaque bâtiment, une personne qui s’occupe de vous scanner à l’aide d’un thermomètre médical, afin de desceller une éventuelle fièvre. Si cette méthode est utilisée massivement, elle a d’ores et déjà fait ses preuves. Au moindre indice suspect, la personne est immédiatement prise en charge. Bien souvent, en cette période de pandémie mondiale, cela permet identifier un cas de contamination au coronavirus.

Le Japon semblait vouloir imiter ses voisins asiatiques, en mettant en place des dispositifs se basant sur les thermomètres médicaux. Cependant, on apprend aujourd’hui que le pays n’est pas à même de fournir suffisamment ses installations médicales avec ces appareils. À titre d’exemple, nous apprenons dans la presse japonaise que l’entreprise Omron Healthcare Co a vu ses demandes de thermomètre, en mars, bondir de 2,7 fois par rapport à l’année dernière. Pourtant, la société avait anticipé une telle hausse de la demande : les heures de travail ont été prolongées, en utilisant notamment un quart de week-end supplémentaire. Dans plusieurs pharmacies de la préfecture d’Osaka, les ventes de thermomètre se sont multipliées par neuf en mars.

En savoir plus :   Monster Strike : le film obtient une nouvelle date de sortie
Thermomètre médical

Les thermomètres contre le coronavirus au Japon

Une fièvre de plus de 37,5° est considérée comme un symptôme du coronavirus. Partout dans le monde, les magasins ont été en rupture de stock. Cependant, l’industrie s’est progressivement adaptée. Ce ne fut pas le cas au Japon, alors même que le pays du soleil levant bénéficiait de plusieurs semaines de répit avant d’être impacté par le coronavirus. Sur un site d’enchères en ligne, on peut notamment voir que les thermomètres sont vendus au détail pour environ 2000 yens, c’est-à-dire 18 € unité. C’est environ le triple du prix normal. En mars, le gouvernement avait interdit la revente de masques en ligne. Malheureusement, cette interdiction ne pesait que pour les masques, et non pas pour les outils médicaux comme le thermomètre.

C’est désormais la panique au Japon, surtout quand l’on sait que plusieurs médecins sont obligés de porter des sacs plastiques, par manque d’équipement adapté. La préfecture de Kanagawa, située au sud de Tokyo, a, elle, demandé à se faire offrir des thermomètres par les entreprises japonaises. Certains gouvernements locaux ont du mal à remédier à la pénurie de thermomètres dans certains établissements, et tirent la sonnette d’alarme. Le Premier ministre, Shinzo Abe, devrait prochainement s’exprimer sur l’avenir du pays, et les risques en matière de prévention. Progressivement, nous avons vu certaines entreprises japonaises réorienter leur chaîne de production afin de les mettre au service de la population. Des masques ou des ventilateurs ont été produits. Le phénomène a été le même, partout dans le monde. Cependant, les thermomètres médicaux nécessitent une certaine expertise. Il faudra vraisemblablement plusieurs semaines avant de pouvoir fournir correctement l’ensemble du pays du soleil levant. La solution de l’importation, en provenance de Chine, reste une option, qui n’a pour l’heure pas été abordée…

En savoir plus :   The Quintessential Quintuplets S2 : La saison repoussée à cause du coronavirus

Pour rappel, 400 000 personnes pourraient mourir au Japon des suites du covid-19.

Tokyo, foule