Nous rejoindre
Kaki, grappe

Société

Le jus de kaki rendrait le coronavirus inoffensif, selon une étude japonaise

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le jus de kaki serait une arme efficace contre le coronavirus. Si les vaccins COVID-19 sont toujours en cours de développement et que de nombreuses régions du monde sont encore confinées, la solution est peut-être à portée de main. Partout sur Terre, les universités et les centres de recherche rivalisent d’ingéniosité pour trouver des remèdes et des traitements contre le virus contagieux.

Le jus de kaki comme solution contre le coronavirus

Le kaki japonais est également appelé kaki (Diospyros kaki), kaki oriental ou kaki Fuyu. Cette culture est connue pour sa croissance lente, sa petite taille et sa production de fruits sucrés, juteux et non astringents. De couleur orange, sucré et de texture douce, ce fruit est très apprécié au Japon. On peut voir de grands kakis pouvant atteindre 10 mètres de haut dans les régions rurales japonaises. Généralement, les arbres perdent complètement leurs feuilles avant de donner le fruit. Cela fait de la récolte du kaki un spectacle grandiose.

Le jus de kaki est un exemple de ce type de remède. Traditionnellement, on l’utilise comme colorant depuis des siècles. Pourtant, des recherches récentes menées à l’université de médecine de Nara révèlent une particularité inattendue : à forte concentration, il peut rendre le coronavirus pratiquement inoffensif. Pour tester cette propriété, des chercheurs ont utilisé un mélange de coronavirus, de salive et de jus de kaki et de tanin. Au bout de 10 minutes, le virus avait été désintoxiqué.

Toutefois, il existe un inconvénient. On ne peut pas se contenter d’un jus de kaki ordinaire, il faut le préparer d’une certaine manière. En effet, pour obtenir la combinaison exploitée, vous devez d’abord presser des kakis astringents ou pas encore mûrs, les faire fermenter et les faire vieillir. Il faudra encore procéder à des essais et à des recherches approfondis pour établir la concentration appropriée et le temps nécessaire pour annuler le COVID-19. Toutefois, il est rassurant pour certains de savoir qu’un remède naturel potentiel est en préparation. En plus, c’est la saison des kakis au Japon qui approche à grands pas.

En savoir plus :   Le coronavirus au Japon : les chiffres du 9 mai 2020

Source