ARTICLE

Coronavirus et le Japon : les informations importantes

coronavirus Japon

130 morts, 1300 nouveaux cas, le gouvernement chinois ne cesse de dévoiler un bilan de plus en plus lourd. Le coronavirus sévit à travers toute la planète, depuis la Chine. Aux quatre coins du monde, les familles redoutent la propagation d’un virus mortel. La Chine et le Japon partagent une proximité géographique qui induit une contamination généralisée pour les prochaines semaines. Les questions surabondent quant à la teneur actuelle, mais aussi pour les futures échéances, de la contamination du virus. À travers cet article, nous essayons de répondre au maximum d’interrogations.

Quel est le bilan du coronavirus ?

Malheureusement, il évolue au jour le jour, et il semble que cette tendance se généralise d’ici les prochains jours. 130 morts, 1300 nouveaux cas, et des milliers d’autres d’ores et déjà contaminés. Le foyer de contamination du coronavirus se situe dans la ville de Wuhan, en Chine. Malheureusement, les cas se multiplient aux quatre coins du monde. À Pékin, un premier cas de patient qui avait voyagé un mois plus tôt dans la ville infectée vient de décéder. En France, au moins quatre personnes ont été diagnostiquées avec ce virus. Un premier cas été formellement identifié en Germanie, hier.

Le coronavirus et le Japon ?

Soucieux de se préserver à l’approche des Jeux olympiques de Tokyo en 2020, le Japon renforce chaque jour davantage ses protections aux frontières. Les touristes chinois sont constamment analysés, et c’est pour cette raison que seulement sept cas de coronavirus ont été détectés depuis le début de l’épidémie. Malheureusement, pour la première fois, un chauffeur de bus japonais d’une soixantaine d’années, vivant dans la préfecture de Nara, et qui n’était jamais allé à Wuhan, vient d’être diagnostiqué comme porteur du virus. Cela inquiète, puisque l’homme a depuis été au contact avec des centaines d’autres Japonais. Il semble que ce chauffeur de bus japonais a conduit entre le 8 et le 11 janvier plusieurs groupes touristiques, dont des passagers en provenance de la vie contaminée. D’autres cas similaires pourraient se déclarer d’ici les prochaines semaines.

Le coronavirus se transmet-il ?

Malheureusement oui, que ce soit de l’animal à l’homme, ou entre humains directement. Le Japon a d’ailleurs classifié le virus comme étant une « maladie infectieuse désignée ». Cette mesure permet notamment de placer les patients en quarantaines, et d’épargner à la population japonaise une contamination généralisée. Plus inquiétants encore, l’Allemagne et le Japon ont tous les deux déclaré de personnes qui avaient contracté le coronavirus, mais qui n’avaient pas du tout voyagés en Chine. Ainsi, la contamination semble bien plus généralisée que ce que l’on ne pense.

Quels sont les principaux symptômes ?

Toux, mal de tête, fièvre, sensation de fatigue prolongée. Ces derniers sont semblables à ceux d’une bronchite. Attention, un masque ne permet pas d’éviter la contamination : l’ultime patient au Japon, qui n’avait pas voyagé en Chine, a affirmé porter un masque au cours de ces derniers jours.

Que fait le Japon vis-à-vis des ressortissants à Wuhan ?

Tout comme la France, le Japon s’est engagé à rapatrier l’ensemble de ses citoyens prisonniers à Wuhan, foyer de contamination du coronavirus. Les normes de sécurité s’appliqueront strictement, et l’évacuation se fera par voie aérienne. Environ 200 personnes ont été évacuées à bord du premier vol, sur un total de 650 ressortissants nippons. Les passagers seront notamment surveillés pendant le vol du retour, et un personnel de santé sera aux aguets. Après avoir passé plusieurs tests à l’arrivée, il ne devrait pas être mis en quarantaines pour autant. Cette étape se fera durant le vol. Si des passagers souffrent d’une forte fièvre, ils pourraient être retenus sur place. N’importe quel symptôme sera éliminatoire. Pour les personnes qui vivent à Tokyo, elles sont autorisées à rentrer directement chez elle. Celles habitant dans d’autres villes seront priées de dormir dans des hôtels locaux, à court terme.

D’ailleurs, 4 personnes ont été mises en quarantaine dès leur arrivée à Tokyo. Ils ont commencé à éprouver les premières douleurs durant le vol, et les autorités ne veulent pas risquer quoi que ce soit.

Un vaccin à venir ?

Des scientifiques français estiment qu’il est possible d’obtenir un vaccin, et le projet se met bientôt en route. L’institut Pasteur travaille effectivement sur une technique prometteuse. C’est la nature même du coronavirus qui serait éradiquée, elle qui est notamment responsable de plusieurs épidémies comme le SRAS en 2003. À chaque fois, les pathogènes entraînent des milliers de contaminations et des centaines de morts. Une parade face à ces agents infectieux sera probablement développée d’ici les prochains mois. Malheureusement, la recherche n’en est qu’à ses balbutiements. Il est donc difficile d’affirmer qu’un vaccin est à venir, tant certaines causes peuvent entraîner ce projet à l’échec, ou ne serait-ce que le retarder.

Voyager au Japon est-il dangereux ?

Pour le moment, voyager au Japon ne présente pas réellement plus de risques que la France, en termes de contamination. Dans les deux cas, moins d’une dizaine de personnes sur l’ensemble d’une population de plusieurs dizaines de millions d’habitants ont été formellement identifiée. Le principal risque qu’encourt le Japon découle de sa proximité géographique avec la Chine. Mais pour le moment, une pandémie du coronavirus au Japon est évitée. Pour les personnes qui prévoient de voyager cet été dans l’archipel nippone, aucune estimation ne peut être admise.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les plus partagés