La cigarette au Japon

Tout comme en France, la cigarette, sa perception ainsi que sa consommation ont évolué avec le temps. Au Japon, la situation des fumeurs reste très différente des principaux pays développés. Les règles sont en perpétuelle mutation, et varient selon la ville où vous vous situez. Pour y voir plus clair, nous avons décidé de rédiger un article sur la cigarette au Japon, ainsi que sur les fumeurs du pays du soleil levant.

Les statistiques de la cigarette au Japon

Selon l’association Smokefreeworld, il y a actuellement 18,2 % de la population qui fume. C’est le résultat d’une baisse constante depuis le milieu des années 2000. En effet, en 2005, 49 % des hommes ainsi que 14 % des femmes se considéraient comme fumeurs. En 10 ans, ce ratio a diminué à 18,2 % de la population totale. Dans les années les plus récentes, la tendance semble même s’accélérer. Le 7 mai 2021, on apprend par exemple que l’entreprise Philip Morris va arrêter de vendre des cigarettes au Japon d’ici une dizaine d’années.

Pour arriver à de tels résultats encourageants, le Japon a adopté plusieurs projets de loi qui luttent contre le tabagisme passif. Ainsi, il n’est plus possible de fumer dans les restaurants, ainsi que les établissements publics de tout le pays. De même, dans beaucoup de rues et parcs à Tokyo, il est toujours interdit de fumer sa propre cigarette. Certains espaces pour fumeurs ont été aménagés, et constituent aujourd’hui des coins isolés dans certaines rues nipponnes.

En 2003, une loi du ministère de la santé japonais a demandé, comme on le constate également France, que les paquets affichent sur 30 % de leur taille un avertissement sur les dangers de la cigarette. Enfin, les diverses taxes sur les cigarettes conventionnelles sont de plus en plus élevées au Japon, plus de 3 fois la taxe sur un tabac « sans fumée ».

Cela dit, on estime que 19 millions de personnes âgées de 20 ans et plus sont actuellement fumeuses au pays du soleil levant. Ce sont les hommes japonais qui sont les plus concernés, et c’est une tendance constante. En 1965, le taux de tabagisme chez les hommes au Japon était supérieur à 80 %. En 2000, il avait déjà chuté à 50 %. Aujourd’hui, on estime qu’il se situe aux alentours de 30,1 %. Pour les femmes, on note une tendance similaire, passant de 15 % en 1965 à 7,9 % en 2021. De même, 42 % des fumeurs japonais ont 60 ans et plus, ce qui va de pair avec un vieillissement de la démographie nipponne.

Quel âge pour fumer au Japon ?

En 2022, l’âge de la majorité des Japonais sera abaissé de 20 à 18 ans. Malgré cette réforme, l’âge pour commencer à fumer restera le même depuis une vieille loi de 1876. Il est bloqué à 20 ans, et cela n’est pas prêt de changer.

L’implication du gouvernement dans l’industrie du tabac

Il est intéressant de savoir que jusqu’en 1985, l’industrie du tabac était un pur monopole gouvernemental. Aujourd’hui encore, l’État nippon est toujours impliqué dans l’industrie avec le ministère des Finances. Il détient par exemple un tiers des actions à Japan Tobacco, et il s’occupe de fixer le prix des marques de cigarettes dans tout le pays. En effet, tous les vendeurs sont contraints de s’aligner sur le même produit, peu importe leur localisation.

Concernant les tarifs d’un paquet de cigarettes au Japon, en août 2020, il était en moyenne de 400 à 530 ¥. Attention toutefois, puisqu’une hausse a été proposée sur le tabac, et devrait bientôt rentrer en vigueur. La fourchette de prix devrait augmenter de 50 ¥ en moyenne. Tout comme en France, on peut logiquement supposer que les prix vont progressivement devenir de plus en plus chers au fil des années, afin de limiter la consommation dans tout le pays.

Les interdictions de fumer au Japon

On distingue deux grandes interdictions pour les fumeurs. La première concerne le fait de fumer à l’intérieur. Aujourd’hui, il est interdit d’allumer une cigarette dans les écoles, dans les crèches, les hôpitaux, les cliniques ainsi que tous les autres bâtiments administratifs du gouvernement à travers le Japon. Pour ce qui est des divers lieux de travail et établissements alimentaires, les restrictions sont les mêmes, mais il existe des fumoirs qui peuvent être bâtis. Leur accès est strictement interdit aux mineurs, et aucune nourriture ou boisson ne doit être servie à l’intérieur. Enfin, quelques exceptions persistent, comme certains établissements alimentaires qui bénéficient d’un droit acquis.

La deuxième grande interdiction pour les fumeurs concerne les milieux extérieurs. À Tokyo notamment, plusieurs quartiers comme Shinjuku et Shibuya ont tout simplement décidé d’appliquer des règlements antitabac en plein air. Dans la plupart des zones, vous n’avez tout simplement pas le droit d’allumer votre cigarette, sous peine d’encourir une amende. Dans d’autres secteurs, comme à Chiyoda-ku, une loi interdit aux personnes de fumer en marchant dans les rues animées depuis l’année 2002. Pour la ville de Kyoto, certaines rues ont été désignées comme non-fumeuses. De plus en plus, le pays du soleil levant prend conscience des dangers liés au tabagisme passif, et souhaite s’en préserver.

Comment se procurer des cigarettes au Japon ?

Si vous voulez acheter un paquet de cigarettes au Japon, il existe plusieurs options. La première, certainement la plus évidente, consiste à vous rendre dans un magasin de tabac comme il en existe en France. Une deuxième option, moins conventionnelle pour nous autres européens, est d’acheter vos cigarettes directement dans un distributeur automatique. Les prix sont les mêmes, peu importe la localisation. En 2002, on estimait à 500 000 le nombre de distributeurs automatiques de cigarettes au Japon.

Attention toutefois, si vous voyagez au Japon et que vous avez moins de 20 ans, vous n’avez pas le droit de fumer une cigarette. Ainsi, si vous souhaitez passer par un distributeur automatique, vous devrez vous munir d’une carte à puce Taspo, qui certifie que vous avez la majorité.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

DERNIERS ARTICLES

0
Pourquoi ne pas laisser un petit commentaire ? :)x
()
x

Hey, tu partages ? :)

Nous sommes un petit site, alors n'hésites pas à nous aider en partageant cet article autour de toi. Cela nous aide beaucoup.