Partagez cet article

Dernière modification le

Au Japon, le vol est un concept beaucoup moins commun que ce que l’on peut trouver en Europe. C’est ainsi qu’au Japon, un homme de 73 a été arrêté pour avoir volé un unique grain de raisin. L’affaire prend des proportions locales importantes.
 

Une histoire d’ampleur

L’affaire se déroule le 3 octobre dernier, vers Fukuoka. Nobuyuki Kaneko, un homme de 73 ans, se balade le long du marché situé dans le quartier de Higashi, et il saisit un grain de raisin qu’il déguste sans payer. Oui, un grain de raisin, et non une grappe ou encore l’étale. Le préjudice coûte environ 42 centimes d’euros, 55 yens au Japon.
Le témoignage du directeur de marché est immédiat, il est offusqué et abasourdi de ce qu’il vient de voir, un homme dérobant un grain de raison et le portant à sa bouche sans s’acquitter de la valeur du produit consommé. Mais comme vous l’avez déjà lu ici, le vol est une notion bien plus grave au Japon. Plus sérieusement, c’est le geste qui est condamné et non vraiment la gravité dans ce cas précis.
Le gérant a vu Kaneko au moment de son vol, et réussi à le faire rester dans l’épicerie en question, et averti les autorités. La police est rapidement sur place, et interpelle l’homme âgé. Les accusations ne sont pas uniquement sur ce jour-là, le gérant estimant que l’homme âgé est récidiviste. Plusieurs peaux de grains de raison sur son trottoir sont régulièrement trouvé, ce qui le pousse à avertir les autorités. En revanche, Kaneko se dit non coupable de ces accusations.
Comme tout vol puni par la loi, l’homme doit des dommages et intérêts : heureusement pour lui, le montant est proportionnel au vol, et la somme s’élève à 1 000 yen (7,50€).
 

Source : asahi shimbum

 


Partagez cet article

1 COMMENT

  1. Oui c’est une culture vraiment différente. Quand je pense à tout les fruits que l’on a pris chez les voisins avec ma sœur quand on était petit, cela nous aurait coûté cher au Japon.

Laisser un commentaire