Nous rejoindre
Japon, tourisme, vacance

Géographie

Au Japon, les vacances d’été commencent en silence

Coronavirus oblige, la saison des vacances d’été au Japon a démarré discrètement ce samedi 8 août 2020. Après que les autorités locales aient recommandé aux habitants d’éviter de voyager pour empêcher la propagation du coronavirus, les gares et les aéroports se retrouvent complètement désengorgés.

Des Shinkansen vides au Japon

À bord de certains trains à grande vitesse, le taux de remplissage des sièges non réservés n’était que de 5 % le matin, le taux le plus élevé étant limité à 70 %. En temps normal, cette proportion dépasse très largement les 100 % pour le premier jour de la période des vacances.

Alors que le nombre de places louées pour les trains Shinkansen entre vendredi et le 17 août a chuté de 79 % par rapport à l’année précédente, celui des réservations pour les vols intérieurs et internationaux entre vendredi et le 16 août a diminué de 60 % et 97 % respectivement.

Une campagne de tourisme contestée

Cette année, le gouvernement a organisé une campagne de subvention des voyages le 22 juillet dernier pour relancer l’industrie du tourisme intérieur. C’est évidemment l’une des plus touchées par la crise du coronavirus.

Certains ne comprennent pas que l’on puisse faire passer l’économie avant la sécurité de tous. Bien que le virus ait continué à se propager dans certaines régions du pays, l’autorité ne veut pas empêcher les gens de se rendre dans leur ville natale ou dans un autre endroit pendant les vacances d’été.

En savoir plus :   Abe souhaite un renforcement des liens entre le Japon et les Philippines

En revanche, les gouverneurs des provinces les plus touchées et notamment Yuriko Koike, celle de Tokyo, craignent que les déplacements des habitants ne favorisent la transmission du virus et demandent à ces derniers de ne pas voyager à travers les préfectures.