Au Japon, l’art Ukiyo-e se réinvente sur… des insectes

Dans cette période de fêtes de fin d’année, les achats sont très frénétiques. Les commerçants japonais en sont conscients et décident d’innover à tout bout de champ. Pour les fanatiques d’art traditionnel nippon, il est difficile de se réinventer pour des œuvres qui ont été élaborées il y a plusieurs centaines d’années. Toutefois, le support, lui peut changer. C’est dans cette optique que des insectes ont été utilisés pour servir de support à des œuvres Ukiyo-e.

Dans certaines régions du Japon, les insectes de ce genre pullulent et envahissent les plantations des agriculteurs qui s’en plaignent. Bien entendu, il n’est ici pas question de véritables insectes. Toutefois, ces photos s’inscrivent dans la continuité de la série de figures Dango Mushi de Bandai, qui se targue d’offrir une représentation anatomique très précise des véritables insectes.

Tous les auteurs de ces œuvres qui ont été reprises ici sont morts. Certains diront qu’il vaut peut-être mieux… La collection BugArts Ukiyo-e se décline en cinq types, chacun ayant son propre ouvrage classique au dos. Ce sont toutes des maquettes à l’échelle 10x de vrais insectes, et mesurent environ 14 centimètres de long ou 7 centimètres de diamètre lorsqu’elles sont enroulées. Un travail aussi raffiné n’est cependant pas donné. Le set de cinq insectes coûte 6 600 yens !

Mais les commandes sont ouvertes depuis le 11 décembre et l’expédition n’est pas prévue avant juin. Les livraisons ne devraient donc pas être possibles pendant les fêtes de fin d’année pour les Japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Derniers articles