Partagez cet article
  • 19
    Partages

Au lendemain de l’horreur, nous vous avions parlé en détail de l’enquête à travers notre article. Depuis, les enquêteurs japonais se sont penchés sur l’affaire qui ébranle le Japon depuis quelques jours. Ils ont pu désigner l’auteur présumé des faits, Ryuichi Iwasaki, un homme âgé de 51 ans.

Le portrait-robot qui était dressé ciblait un homme d’une quarantaine ou d’une cinquantaine d’années. Les Japonais peuvent désormais mettre un nom et un visage sur l’auteur de ce terrible acte de violence publique commis au Japon ce mardi, qui a conduit à la mort de deux personnes.

Pour rappel, Iwasaki, le meurtrier, tenait dans chaque main un couteau lorsqu’il a attaqué des enfants qui attendaient leur bus scolaire, dans la ville de Kawasaki, à environ 21 km seulement de Tokyo.

Une fille de 11 ans est décédée des suites de ses blessures, mais également un père de 39 ans. En plus de ce bilan déjà lourd, 17 autres personnes ont été blessées, dont 16 enfants. Certains sont toujours entre la vie et la mort.

De plus, nous connaissons de nouveaux éléments d’enquête sur cette histoire. L’attaque a pris moins d’une minute, moins de 20 secondes selon certaines sources.

Peu de temps après avoir commis ces horribles faits, Iwasaki s’est suicidé à l’aide de ses couteaux et est décédé peu de temps après. Ce mercredi matin, la police a effectué une descente à son domicile, afin d’enquêter sur d’éventuels motifs qui auraient pu le pousser à attaquer des enfants.

Il faut comprendre que l’attaque a choqué tout le Japon, mais encore plus les habitants et voisins de l’auteur. Le Japon est pourtant considéré comme l’un des pays les plus sûrs du monde, il n’est par devoir des enfants qui se rendent alors écolo qui se déplacent en bus par leurs propres moyens. De plus, le Japon tient un règlement très strict sur le contrôle des armes.

Pour le gouvernement, l’heure est à la sécurisation des plus jeunes, en renforçant les moyens de sécurité.

Malheureusement, difficile d’imaginer comment prévoir un acte aussi fou et insensé, sans compter qu’il n’a fallu que quelques secondes au meurtrier pour commettre une horreur.

Source : CNN


Partagez cet article
  • 19
    Partages
  • 19
    Partages

Laisser un commentaire