Nous rejoindre

ARTICLE

A Tokyo, les célébrations de rue d’Halloween tournent en quasi-émeute, incluant vandalisme et arrestations

Tout autour du globe, c’est le moment de célébrer Halloween et son ambiance propre au 31 octobre. Au Japon, comme dans de nombreuses villes, les gens se sont regroupés au centre-ville, se comptant en milliers de personnes, et ont tenu à célébrer en défilant. Rien d’anormal jusque-là. Le problème, c’est que les fêtards étaient pour beaucoup largement au-dessus du taux d’alcool. Les fêtards de Shibuya ont rapidement causé du vandalisme, des véhicules ont été renversés, et des arrestations ont eu lieu tout au long du weekend.

Historique de l’événement au Japon

Halloween au Japon, c’est au départ une fête occidental célébrée par une poignée de personnes qui tiennent à leur pratique culturelle d’origine. C’est au départ un événement mineur. Cependant, depuis quelques années, la fin du mois d’octobre a explosé en terme de popularité. Auprès des jeunes surtout, qui ont fait de cet événement des véritables rassemblements urbains regroupant des milliers de personnes déguisées en un même lieu. Les magasins et centres commerciaux ont flairé le bon plan et proposent des produits dédiés, comme en occident, afin de répondre au besoin de plus en plus massif de la clientèle. Au total, c’est chaque année quelques dizaines de rassemblements, des flash mob qui sont organisés dans des lieux comme Shibuya, cartonnant la nuit. Le plus souvent, heureusement, tout se déroule sans accroc et dans la bonne humeur pour les jeunes qui ne cherchent juste qu’à s’amuser et profiter de leur temps libre, si précieux dans la société japonaise. Cette année, pendant les week-ends qui ont précédé et même après le 31 octobre, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées pour boire et célébrer, beaucoup portant des costumes de personnages d’horreurs.

En savoir plus :   Naruhito, le nouvel empereur du Japon, a fait sa première apparition publique

La police et les autorités locales sont au courant de ce phénomène et comme tout rassemblement, des mesures de sécurité sont prises chaque année pour anticiper toute dérive. En 2014, des incidents avaient déjà eu lieu dans des bars et des clubs, mais également une fête s’était déroulée dans une rue, non acceptée préalablement. En 2016, c’est un nouveau tournant qui a été franchi dans les rues de Tokyo. Les policiers ont arrêtés les nombreuses personnes à défiler, des policiers spéciaux ont également été déployé pour ordonner aux personnes de ramasser les ordures. Un an plus tard, des conférenciers multilingues ont été introduits dans ce type d’évènement pour guider tout le monde, puisque la fête comprend toutes les nationalités et une panoplie de langages conséquente. Tout est dans un but de contrôle et de gestion efficace de la foule pour éviter toute dérive ou recours à la violence pour réprimer.

n-halloween-b-20161028-870x579

Source : Japan Today

Des quasi-émeutes

Malgré ces précautions, aujourd’hui jugées bien trop gentilles, des émeutes, même si le terme reste assez fort, ont eu lieu samedi. Tard dans la nuit, un camion a essayé de se frayer un chemin parmi la foule, mais il a finalement été arrêté puis renversé par ce qui semblait être un groupe composé en majorité d’hommes. Les réseaux sociaux ont filmé la scène que nous vous proposons de visionner en suivant ce lien. Il y a eu comme conséquences des affrontements entre participants en état d’ébriété et des policiers.

Le lendemain, dimanche donc, la police a annoncé cinq arrestations pour trafic de drogue, voyeurisme, bagarre et destruction de biens. Heureusement, aucun blessé n’a été signalé. La présence de la police a été questionné dans les médias ces derniers jours. Cependant, il faut noter qu’elle a toujours été forte au cours des dernières années, et encore plus en 2018. Avec les événements du 31 octobre, la tendance penche vers un renforcement encore plus important pour le prochain Halloween, mais également pour le Nouvel An et son compte à rebours. Tokyo est une ville immense qui comporte des célébrations à chaque évènement regroupant des milliers de personnes. Certains médias évoquent même une interdiction de la prochaine fête d’Halloween en raison de la multiplication des ordures, des cas de vol, de la criminalité et plus généralement des inconvénients que les foules causent aux entreprises locales.

_w850

Source : Japan Today


 
 

En savoir plus :   Pour ne pas froisser son voisin chinois, le Japon ne critique pas la situation à Hong Kong
Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.