Partagez cet article
  • 17
    Partages

Dernière modification le

Selon un récent sondage japonais mené par le Mainichi Shimbun, plus de 97 % des répondants ont expliqué que l’empereur Akihito avait rempli son rôle de symbole de l’État durant son règne. Mais ce n’est pas tout, puisque 42 % des votants ont déclaré qu’ils ne sentaient pas de distance entre eux et la famille impériale. C’est dire toute l’importance, certes, symbolique, de l’Empereur et de sa figure prestigieuse dans la société nippone.

L’enquête nationale s’est ainsi déroulée les 16 et le 17 mars derniers, et nous sommes donc toujours avant l’abdication de l’empereur, qui se fera vraisemblablement le 30 avril. À cette date, nous verrons également l’accession du prince héritier Naruhito au trône impérial, le lendemain.

Les chiffres qui sortent de cette enquête sont assez intéressants, puisque de nombreuses questions étaient posées aux votants, et l’analyse des résultats nous donne des caractéristiques intéressantes sur la société japonaise et surtout la perception de ses dirigeants impériaux. On apprend par exemple que 67 % des votants ont déclaré que l’empereur s’était “suffisamment acquitté de ce rôle”, 19 %, eux, déclarent que l’empereur “a joué un rôle dans une certaine mesure”, un constat plus nuancé.

Ce qui est intéressant, c’est que ce genre d’enquête est assez récurrente au Japon et on peut la comparer à celle d’avril 1972. En effet à cette date, nous étions encore en train de juger le règne de l’empereur Hirohito, et 27 % des personnes seulement qui avaient voté avaient déclaré qu’il avait joué pleinement son “rôle de symbole de l’État”.

visuel akihito 1 - 87 % des Japonais estiment que l'Empereur a bien joué son rôle utile de symbole durant son règne

Ici, il faut tout de même nuancer en expliquant que les méthodes d’enquête, tout comme les empereurs, sont différents dans les deux cas. Les résultats ne peuvent pas être aussi simplement comparés les uns aux autres. En revanche, cette dernière enquête de 2019 donne un aperçu de l’augmentation du pourcentage de personnes qui pensent que l’empereur a pleinement joué un rôle symbolique et efficace à la société japonaise.

Dans l’enquête de 1972, 22 % des personnes interrogées avaient alors déclaré que l’empereur Hirohito ne “jouait pas vraiment un rôle”. Et dans la dernière enquête, nous avons reposé aux contemporains cette même question concernant Hirohito et le chiffre a radicalement chuté à seulement 3 %.

Une autre question intéressante était celle concernant la distance entre ces personnes et la famille impériale. Il est vrai que dans nos sociétés occidentales, par exemple dans la monarchie britannique, on ressent une vraie distance assumée entre ces figures emblématiques de la monarchie, et les sujets, en quelque sorte. Pour ce qui est de la société nippone, 16 % des personnes ayant répondu à l’enquête de mars 2019 ont déclaré “ne pas ressentir du tout de distance”, tandis que 26 % ont déclarés “ne pas ressentir autant de détachement avec la maison impériale que ce qu’on laisse croire”. Au total, 42 % de la population ont nuancé la distance en expliquant qu’elle n’est pas si astronomique que cela. Ce chiffre est inférieur au total des 50 % qui jugeaient, alors à l’époque, la distance entre une famille impériale et ses sujets au Japon.

visuel akihito 2 - 87 % des Japonais estiment que l'Empereur a bien joué son rôle utile de symbole durant son règne

En janvier 1990, une enquête souhaitait établir un constat par le biais d’un recueil de témoignages sur le règne de l’empereur Akihito. 38 % des personnes interrogées avaient alors déclaré “s’être senties éloignées progressivement de la maison impériale” et 36 % avaient également expliqué “sentir une certaine amertume et une détérioration de la relation” entre le souverain symbolique et son peuple.

Alors comme pour le premier élément de notre article, il ne faut pas juxtaposer les deux enquêtes en comparant machinalement les résultats. En effet, l’enquête de 1990 avait été réalisée sous la forme d’une interview et son résultat ne peut pas vraiment être comparé à notre dernier sondage, réalisé avec les moyens modernes. Cependant, le dernier sondage révèle toutefois que le pourcentage de personnes qui se déclarent distantes par rapport à la famille impériale est légèrement plus faible qu’auparavant.

La monarchie a donc réussi à se rapprocher, durant la dernière ère au Japon, un peu plus des Japonais, ce qui est très louable.

visuel akihito 4 - 87 % des Japonais estiment que l'Empereur a bien joué son rôle utile de symbole durant son règne

Partagez cet article
  • 17
    Partages
  • 17
    Partages