Nous rejoindre

Société

7 anecdotes impressionnantes sur le train au Japon !

Le Japon est mondialement connu pour avoir un système ferroviaire ultra efficace et extrêmement bien développé. Peu de retards sont à déplorer, et cela est d’autant plus impressionnant du fait du volume gigantesque de passagers qui utilisent les trains et les métros japonais chaque jour. Mais quelques facettes du train au Japon pourraient bien vous surprendre…

Vous n’avez pas à avoir honte de vous sentir intimidé par le vaste réseau de trains et d’opérateurs ferroviaires japonais, véritable réseau de gares, et par les dizaines de types de trains différents. Cependant, après avoir fait l’expérience du merveilleux système ferroviaire japonais, vous découvrirez que c’est une joie absolue de voyager en train au Japon ! Pour vous, voici quelques anecdotes sur le système ferroviaire japonais.

1. Les compagnies de train font payer les parents des personnes qui se suicident

Chaque année, des centaines de personnes au Japon décident de mettre fin à leurs jours en se jetant sous un train qui arrive à pleine vitesse. Ces suicides provoquent en conséquence des retards… que les compagnies traduisent par une perte d’argent.

En savoir plus :   Les États-Unis veulent renforcer les liens avec le Japon sous l'ère Suga

Pour payer la note, les entreprises ferroviaires vont jusqu’à facturer les parents des victimes de suicide. Si elles ne sont pas très communicatives sur ce sujet de par sa nature épineuse, il faut avoir à l’esprit que plus le délai avant la reprise du train est long, plus les frais le sont…

2. Les entreprises ferroviaires s’excusent publiquement en cas de retard… même quelques minutes

Comme nous vous l’avons expliqué en introduction, les retards sont quelque chose d’assez rare au Japon. Si le trafic est extrêmement élevé chaque jour, la ponctualité est de mise. Ainsi, quand un train arrive avec quelques minutes de retard, la compagnie présente ses plus plates excuses.

D’ailleurs, les employés de la gare auront le réflexe de s’excuser personnellement face aux passagers, et distribueront des certificats de retard… à partir de cinq minutes de retard !

3. Au Japon, certains trains font des bruits… de chiens

Au Japon, beaucoup de cerfs sont en liberté et vont régulièrement lécher les balustrades ferroviaires, attirés par le fer. Le problème, c’est que beaucoup d’accidents se sont déroulés ces dernières années, et tout cela occasionne des retards monstres.

Des ingénieurs japonais ont proposé une solution qui consiste à installer un haut-parleur au-dessus du train, qui va jouer des sons de chiens ou encore de cerfs. Pendant trois secondes, un bruit de cerf va attirer l’attention des animaux. Ensuite, un aboiement continu de 20 secondes de chien va être joué et faire fuir les cerfs qui chercheront naturellement à se mettre en sécurité.

En savoir plus :   Le passeport japonais est le « meilleur au monde », pour la troisième année consécutive

4. Il y a des “pousseurs” pour entrer dans les métros bondés

Ce phénomène est particulièrement connu en Europe après l’apparition de vidéos sur le net. En effet, des personnes sont littéralement employées pour pousser les gens et les aider à entrer dans les trains, surtout aux heures de pointe.

Pousser est un métier très compliqué, et la formation dure environ six mois ! Ils sont néanmoins tenus d’avertir les passagers qu’ils vont les pousser dans le dos, et sont limités à une poussette dans le dos ou les épaules, pour éviter les risques.

5. Les employés s’excusent pour les trains qui partent tôt

Nous avons déjà parlé du fait que les retards, même s’ils sont à hauteur de quelques minutes, sont l’objet d’excuses publiques. En revanche, fait moins connu, les compagnies s’excusent aussi si leurs trains partent quelques secondes avant l’heure affichée sur les moniteurs !

En novembre 2017 par exemple, une compagnie au Japon s’est excusée car son train a quitté la gare 20 secondes plus tôt que prévu… En 2018, une autre compagnie a présenté une lettre d’excuse car son train, prévu à 7 h 12, est parti 25 secondes avant, à 7 h 11.

6. Certains trains jouent des mélodies en pleine gare

Dans certains cas en France, les trains klaxonnent en quittant la gare. Appelées “hassha merodi” (littéralement “la mélodie du départ du train”), elles peuvent être des openings d’animes, des chansons populaires, ou des chansons issues de films cultes.

Les compagnies de train utilisent ces mélodies car elles pensent que psychologiquement cela pousse les usagers à monter plus rapidement dans le train. En effet, les passagers savent que les portes ne se fermeront pas tant que la mélodie est en train d’être jouée.

En savoir plus :   Musées, parcs… le Japon va rouvrir certains établissements malgré le coronavirus
© YouTube

7. Des wagons sont réservés aux femmes

Les trains au Japon sont souvent surpeuplés. Malheureusement, on dénombre beaucoup de cas d’attouchements sexuels à travers tout le pays, et ce phénomène est désigné sous le nom chikan.

Une des solutions mises en place par les compagnies ferroviaires est de créer tout simplement des espaces où seules des femmes peuvent rentrer. Toutes les compagnies n’ont pas d’aménagements de ce type, mais c’est en constante progression.

En réponse, un certain nombre d’hommes a demandé à obtenir des aménagements où seuls les hommes peuvent rentrer. En effet, certains craignent que des femmes les accusent faussement d’attouchement, et les poursuivent au tribunal.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.