Nous rejoindre

5 anecdotes sur le Japon

, 5 anecdotes sur le Japon, FuransuTout le monde (ou presque) connait le Japon comme un pays culturellement et historiquement riche, mais aussi un peu foufou. Fascinant de par son côté unique qui le rend incomparable avec bien des pays, le pays du soleil levant séduit.
Afin d’en savoir un peu plus sur l’intérieur du pays, la vie, les coutumes et les particularités intéressantes, j’ai décidé de vous rédiger un court article regroupant cinq anecdotes susceptibles de vous intéresser.
#1 – Le Japon est un des pays avec le plus bas taux de criminalité au monde
Dans un monde où la criminalité ne cesse d’augmenter avec des conditions générales de plus en plus difficiles, le Japon a toujours et fait figure d’exception. En effet, c’est une particularité assez connue, les Japonais ne volent pas. Evidemment, les crimes existent, des meurtres et des attentats se sont produits dans l’histoire du Japon, comme en 1995. Cependant, les crimes sont généralement assez mineurs, à l’image d’un vol de parapluie laissé trop longtemps dans une corbeille à l’extérieur. Pour un  Français, c’est assez extraordinaire si c’est la première fois que l’on voit ce caractère de nos propres yeux : il est impensable en métropole de s’endormir dans les transports en commun, avec le portable largement à portée de tout le monde, pendant parfois plusieurs heures, et se réveiller sans se l’être fait dérober. C’est le cas au Japon.
#2 – Le Japon est le pays avec le plus de distributeurs automatiques au monde
Si l’on en rencontre régulièrement en France dans les stations de métros, dans les lieux de travail, il faut savoir qu’au Japon, c’est à chaque coin de rue. Introduite en 1888 pour la première fois, il y a désormais plus de 5.52 millions de machines automatiques répartie sur le territoire japonais. Concrètement, même en zone rurale, une grande partie des rues sont fournies par au moins une machine vendant friandises et rafraichissements, mais aussi timbres ou encore magazines. Un lien a notamment été fait avec notre première anecdote sur le faible taux de criminalité : même laissé dans un coin isolé en extérieur, il n’y a que très peu de chance pour que la machine se fasse voler, ou casser.
#3 : Le Japon est composé de 6852 îles de plus de 100m²
Souvent, les gens réduisent le Japon aux quatre îles les plus grandes, qui sont Hokkaidō, Honshū, Shikoku, et Kyūshū car elles représentent à elles seules 95 % de la superficie terrestre du pays. Cependant, un immense panel d’îles de plus de 100m² définissent le Japon. Elles ont une importance capitale pour certaine, comme les îles les plus distantes, car elles permettent de délimiter un espace maritime (notamment pour la pêche) énorme pour un pays qui n’est pas auto-suffisant alimentairement parlant. C’est notamment un enjeu des politiques agressives menées par les voisins Chinois et Coréens, qui tentent de s’approprier ces zones maritimes si importante économiquement et politiquement.
#4 : Le Japon subi plus de 1500 séismes par année
Anecdote moins drôle, mais qui est rentrée dans les habitudes des Japonais. Si un séisme en France provoque toujours énormément de surprise, ça n’a jamais été le cas chez un Japonais. En effet, de par la nature sismique de l’archipel, situé à l’intersection de deux plaques tectoniques, le Japon est constamment soumis à des problèmes sismiques. Si les bâtiments et infrastructures japonaises sont certainement les plus avancées dans le monde, les secousses sont régulièrement ressenties. Heureusement, les séismes ont une force variable, et souvent sans danger. Cependant, un séisme ultra-puissant (au-delà de 9 sur l’échelle de Richter) comme celui de 2011 fera toujours des dégâts colossaux et ne peut être contré. On estime que d’ici la fin du siècle, un énorme séisme se produira à proximité de la capitale, Tokyo, et des dizaines de millions de personnes seront affectées.
#5 : 70% du territoire terrestre japonais est montagneux
En lien avec l’anecdote précédente, c’est un problème majeur pour l’exploitation technique du territoire et sa mise en valeur. Pour la culture des sols, c’est problématique, pour ce qui est de l’écoulement de l’eau c’est aussi difficilement exploitable, et le faire de force avec des rizicultures est beaucoup plus couteux par exemple. Les villes ne peuvent pas être bâties de façon efficace et rapide sur un terrain montagneux. Ainsi, cela explique en partie les concentrations de populations dans une dizaine de grandes villes, dépassant le million (Hiroshima, Kyoto, Tokyo, Osaka, Sapporo), et le sentiment des Japonais de manquer d’espace. Durant la deuxième Guerre Mondiale, l’empereur Hirohito avait désigné ce problème d’espace comme un argument pour coloniser la Corée, la Chine et s’y installer durablement, en créant un état et en installant le japonais comme langue locale.
 
 

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans ARTICLE