Nous rejoindre

ARTICLE

49 % des Japonais sont fiers de leur histoire et de leurs traditions

Japonaise

Selon un récent sondage du gouvernement japonais, 48,9 % des Japonais sont fiers de la « longue histoire et des traditions » du pays. Il s’agit d’un record, atteint après que l’empereur Naruhito a accédé au trône et le début de la nouvelle ère impériale l’année dernière.

Ce pourcentage constitue un record absolu depuis le début de cette enquête annuelle sur la conscience sociale. Depuis 1991, le gouvernement interroge les citoyens japonais sur leur fierté vis-à-vis du Japon et de sa population. Dans une enquête similaire menée début 2019, le taux était de 46,2 % !

L’enquête, menée à l’échelle nationale, a recueilli 10 000 témoignages de personnes de 18 ans et plus entre les 9 et 26 janvier. 53,9 % des personnes interviewées ont répondu. Au-delà du passif historique japonais qui a été abordé, les questions portaient davantage sur la situation actuelle du pays. Parmi les réponses multiples, 56,4 % des personnes sondées ont mentionné la « bonne sécurité publique ». Quant à la « beauté de la nature » du Japon, 52,3 % des personnes l’ont abordée. Cette étude révèle en outre que 62,2 % des personnes sondées se disent globalement satisfaites de la société, alors que 37,0 % estiment qu’elles ne le sont pas.

Parallèlement, 31,5 % des participants considèrent que la situation économique du Japon se détériore dangereusement. Cela représente une hausse de 5 points en comparaison avec l’année précédente. Cette progression est le résultat de la majoration des taxes à la consommation décrétée en octobre 2019 et non de la pandémie de coronavirus qui sévit actuellement.

Ces chiffres ont été publiés dans le Mainichi. Il est intéressant de les comparer avec une étude de la Nippon Foundation menée l’année dernière sur 1000 jeunes adultes. Il était question de savoir ce qu’ils pensaient de leur pays natal.

En savoir plus :   La climatisation portable de Sony est désormais commercialisée au Japon

76,9 % ont indiqué que le Japon était « un bon pays ». La moitié des sondés estiment que le Japon est un grand pays, car il est pacifique, dépourvu de conflits et où les citoyens ont la possibilité de prendre leurs repas « en paix ». Les autres raisons incluaient la sécurité, la bonne qualité de l’eau et les « excellentes mesures de lutte contre les épidémies de grippe ». Un an plus tard, on peut imaginer que ce dernier aspect a évolué.

Sur les 6,7 % qui n’aiment pas le Japon, les réactions de quelques-uns évoquent l’inégalité économique, la discrimination sexuelle, la multiplication des entreprises clandestines et les difficultés rencontrées dans les conditions de vie.

Enfin, quand il a été question de la « meilleure chose du Japon », la majorité (55,3 %) ont indiqué qu’il s’agissait des animes et des mangas. La nourriture japonaise vient en seconde position avec 54,6 %. La nature, la sécurité publique et la paix suivent avec respectivement 50,4 %, 50,3 % et 43,9 %.