ARTICLE

⚡ Le volcan de l’ile Kuchinoerabu est entré en éruption

Source image : YouTube

Ce samedi matin, le volcan de l’ile Kuchinoerabu (sud-ouest du Japon) est entré en éruption. Pour l’heure, aucun blessé ni dégât matériel considérable n’est à déplorer. Nous faisons le point avec vous sur cet évènement qui intrigue une bonne partie du Japon.

Une nouvelle éruption depuis le 2 février dernier

L’éruption pourrait donc remonter à samedi. C’est en tout cas ce qu’avance une poignée de chercheurs japonais, qui examinent désormais en détail ce phénomène naturel. C’est à ce moment-là que des pierres ont été propulsées après une éruption, à environ 300 mètres d’altitude. Aujourd’hui, les cendres sont montées à plus de 6 km, et sont retombées dans un rayon de 1,5 km.

Pour l’heure, aucun ordre d’évacuation n’a été émis. Il faut dire que l’ile se situe en marge des zones habitées, avec seulement une centaine d’habitants présents sur 36 km². Les éruptions sont régulières, la dernière remontant au mois de février dernier.

Les scientifiques estiment que le niveau d’alerte est à trois, sur une échelle allant jusqu’à cinq. Ainsi, les personnes n’ont pas le droit de grimper la montagne, et doivent se tenir à une distance raisonnable. Le danger guette. Aujourd’hui, les principaux dangers sont les chutes de pierres, et les courants associés dans un rayon d’environ 2 km autour du cratère.

Une évacuation en cours

En 2015, une éruption, plus violente, avait provoqué l’évacuation forcée des habitants de l’ile. Cinq ans plus tard, la situation pourrait se reproduire. Les personnes vivant à proximité du volcan ont d’ores et déjà fait leurs valises.

Les images sont impressionnantes. La grosse déflagration de l’éruption a été entendue à des kilomètres à la ronde, les habitants ont été fortement secoués par le séisme.

Rappelons que celui-ci se situe également sur la ceinture de feu du Pacifique, entraînant inévitablement des séismes et une activité tellurique conséquente. Plus de 100 volcans sont actifs. Heureusement, cette éruption ne provoquera vraisemblablement pas de morts. Ce n’est pas toujours le cas, quand des éruptions surprennent : le mont Ontake était entré en éruption en septembre 2014, et avait tué 63 personnes.

Une autre éruption, il y a quatre ans :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les plus partagés